MEMOIRE SANGLANTE


Le CAB a adressé un appel relatif à la tragédie du Janvier sanglant aux députés du Parlement européen

A+ A

Megève, 19 janvier, AZERTAC

Le Congrès des Azerbaïdjanais de Benelux (CAB) dont le siège est situé à Amsterdam a adressé un appel, à l’occasion du 25e anniversaire des événements du Janvier sanglant qui constitue l’une des pages noires de l’histoire d’Azerbaïdjan, à Martin Schulz, président du Parlement européen, Jean-Claude Junker, président de la Commission européenne, Donald Tusk, président du Conseil européen, et à 751 députés du parlement.

Dans cet appel il est noté que les troupes soviétiques, armées jusqu’aux dents, ont pénétré dans la nuit du 19 au 20 janvier 1990, selon l’instruction des dirigeants de l’Union soviétique, dans la ville de Bakou afin d’étouffer la lutte du peuple azerbaïdjanais pour l’indépendance où elles ont commis envers la population civile et sans armée une sauvagerie que le XXe siècle n’a jamais connue.

Les militaires en état d’ivresse pénétrés dans la capitale azerbaïdjanaise ont assassiné et blessé des centaines de personnes civiles.

Mais, les pays européens qui parlent toujours de la démocratie, de la primauté des lois, se montrent comme défenseurs des droits de l’homme, n’ont manifesté aucune réaction à cette tragédie. Ça ne peut sans doute pas manquer de susciter le regret.

A la fin de l’appel le CAB revendique d’évaluer politiquement et juridiquement la tragédie du 20 Janvier, de mettre au jour les faits historiques relatifs à cet événement.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules