POLITIQUE


22 ans se sont écoulés de l’occupation de Kelbedjer

A+ A

Bakou, 2 avril, AZERTAC

22 ans se sont écoulés de l’occupation de la region de Kelbedjer par les forces armées arméniennes.

La région de Kelbedjer a été occupée par les Arméniens le 2 avril 1993. Suite à l’occupation de Kelbedjer 53 400 habitants ont été expulsés de leur terre natale, 511 personnes ont été brutalement tuées, 321 personnes ont été capturées ou prises en otage, 761 millions de dollars de dommages ont été infligés à la région.

L’attaque de grande envergure des unités militaires arméniennes lancée le 27 mars 1993 a abouti à l’occupation de la region de Kelbedjer.

L’occupation de Kelbedjer était la plus grande défaite militaro-stratégique de l’Azerbaïdjan dans la guerre du Karabagh.

Après cette occupation, lors de la réunion №3205, le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté la résolution n° 822 revendiquant le retrait immédiat de toutes les forces d’occupation de Kelbedjer et de toutes les autres régions occupées de l’Azerbaïdjan. Mais, jusqu’à présent, l’Arménie ne se conforme pas à des engagements de cette résolution.

Soulignons que Kelbedjer a reçu le statut de région administrative le 8 août 1930. La région de Kelbedjer partage sa frontière à l’Ouest avec la république d’Arménie, au Nord avec Dachkessen, Khanlar (Gueyguel), Goranboy, au Nord-est avec Terter, à l’Est avec Aghdam, Khodjaly et à l’Ouest avec Latchine. La région dont le territoire s’étend sur une superficie de 3054 km² est composée d’une ville, d’un bourg (Istisou) et de 144 villages. Environ 20 villages d’Aghdere font partie de la division administrative de Kelbedjer. Le chef-lieu est Kelbedjer.

Actuellement, les réfugiés de Kelbedjer sont contraints de résider temporairement dans 56 régions et villes de la République d’Azerbaïdjan.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev fait tous ses efforts pour parvenir à la libération des territoires occupés. En même temps, des mesures sont prises pour améliorer les conditions de vie et de logement des réfugiés et des personnes déplacées.

Les habitants de Kelbedjer croient que les territoires occupés seront bientôt libérés et ils reviendront à leur terre natale.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules