POLITIQUE


Ali Hassanov : L’état de la démocratie en Azerbaïdjan n’a de retard sur aucun pays du monde

A+ A

Les campagnes calomniatrices n’auront aucun effet

Bakou, 16 avril, AZERTAC

L’état des droits de l’homme, de la démocratie, des libertés de parole, d’information et de réunion en Azerbaïdjan n’a de retard sur aucun pays du monde, a déclaré, Ali Hassanov, adjoint du Président de la République d’Azerbaïdjan pour les affaires sociales et politiques, en commentant devant les micros les campagnes calomniatrices contre l’Azerbaïdjan à la veille des premiers Jeux Européens.

Ali Hassanov a fait savoir que les tendances anti-islam et antiturques, la politique de deux poids deux mesures régnaient en Occident. Tout cela se manifeste franchement dans les activités des politiciens européens, des organisations internationales, ainsi que de différentes organisations de défense des droits de l’homme, a-t-il indiqué. L’adjoint du président azerbaïdjanais a dit : «Ces tendances se manifestent particulièrement à l’égard de l’Azerbaïdjan et de la Turquie. Nous pensons que la société azerbaïdjanaise est bien consciente de ce qui se passe. Notre peuple comprend que l’opinion qu’on tâche de former, les avis prononcés sur notre pays n’ont aucun fondement. Tout cela vise simplement à réduire l’efficacité des succès de l’Etat azerbaïdjanais, ainsi que celle des valeurs que nous voulons manifester au monde. Je suis convaincu que ce genre de tentative n’aura aucun effet. Ces réalités, nous les connaissons et nous disposons assez d’opportunités pour les faire connaître à la communauté mondiale. L’Azerbaïdjan a parcouru un chemin de développement réussi sous les yeux du monde entier au cours des 20 ans. La contribution que l’Azerbaïdjan apporte à la culture, à la politique et à l’économie mondiales est évidente. Personne ne peut nier cette évidence. Personne ne peut non plus nous faire incomber les défauts qui n’existent en Azerbaïdjan».

Tous les droits, toutes les libertés sont assurés en Azerbaïdjan et ces campagnes calomniatrices n’auront aucun effet, a estimé Ali Hassanov.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules