POLITIQUE


MAE : la racine de la crise au système de sécurité d’Europe est les conflits non- résolus dans l’espace de l’OSCE

A+ A

Bakou, 14 juillet, AZERTAC

La réunion informelle de haut niveau de l’OSCE s’est tenue à Helsinki à l’occasion du 40e anniversaire de la signature de l’Acte final d’Helsinki. La délégation du Ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan (MAE) a participé à cette réunion.

La délégation azerbaïdjanaise a attiré l’attention des participants de cette réunion sur les conflits non- résolus dans l’espace de l’OSCE et a souligné que ces conflits qui sont accompagnés par la violation flagrante des principes des relations interétatiques assurées dans l’Acte final d’Helsinki, sont la racine de la crise dans le système de sécurité européenne et ces conflits non-résolus au cours des vingt dernières années dans l’espace de l’OSCE sont les menaces les plus graves pour la paix et la sécurité. Il a été noté que la distorsion par les pays participants des principes d’Helsinki et des obligations de l’OSCE, l’approche sélective et les deux poids deux mesures dans leur application conduisent à l’instabilité dans l’espace de l’OSCE et également à la stagnation dans le processus de règlement des conflits existants et augmentent les risques à leur attisement.

En particulier, il a été souligné que les droits de l’égalité des peuples et le droit de l’autodétermination sont utilisés par certains pays participants de l’OSCE pour le but de camoufler de leurs actions illégales telles que l’usage ou la menace de la force contre l’intégrité territoriale et l’indépendance politique, le recours à la force pour l’annexion des territoires et de l’expulsion de la population de leur terre natale et ont débouché aux conflits et deviennent un obstacle sérieux de la résolution de ces conflits.

A cet égard, assurer le renforcement du respect aux principes de base des activités de l’OSCE en tant qu’organisation internationale sans approche sélective et de deux poids deux mesures peut contribuer au processus du règlement des conflits.

Dans le contexte des relations interétatiques de l’Acte final d’Helsinki, la majorité des pays participants présents à cette réunion ont souligné que cet Acte maintient son importance en ce sens et que la sortie de la crise existante dans le système de sécurité européenne est le respect sans réserve au Décalogue d’Helsinki. A cet égard, il a été noté que le respect de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’inviolabilité des frontières internationalement reconnues des Etats revêt une grande importance et qu’il est important d’intensifier les efforts pour le règlement de ces conflits.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules