POLITIQUE


La première dame Mehriban Aliyeva reçue par le président français François Hollande à l'Elysée

A+ A

Paris, 4 septembre, AZERTAC

Mme Mehriban Aliyeva, première dame d'Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev, a été reçue, le 3 septembre au palais d'Elysée, par le président français François Hollande.

Pendant la rencontre, les parties ont exprimé leur satisfaction du développement réussi des relations bilatérales entre les deux pays. Le président François Hollande a remercié la première dame Mehriban Aliyeva d'avoir participé aux événements culturels organisés à Paris. François Hollande a noté que la France et l'Azerbaïdjan avaient tissé des relations fructueuses dans les domaines de l'économie, de l'énergie, des technologies de l'information et de la communication, de l'industrie spatiale, de l'agriculture etc. Le président français a déclaré que son pays était intéressé par l'élargissement des liens avec l'Azerbaïdjan et s'est dit convaincu que les relations bilatérales seraient désormais développées.

La première dame Mehriban Aliyeva a souligné que les relations azerbaïdjano-françaises étaient au niveau de partenariat stratégique et que l'approfondissement de ces liens était une orientation prioritaire dans la politique étrangère du pays. Mehriban Aliyeva a dit que la cérémonie d'ouverture du «Village d'Azerbaïdjan», qui s'est tenue le 3 septembre à la place du Palais Royal devant le musée du Louvre, était la poursuite des projets mis en œuvre au cours des dernières années en France afin de promouvoir le pays. Elle a noté que la Fondation Heydar Aliyev avait organisé de tels projets dans plus de 25 villes et régions françaises, plus de 10 villes des deux pays avaient établi des relations d'amitié et de fraternité.

Quant au conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, Mehriban Aliyeva s'est dite convaincue qu'en tant que membre du groupe de Minsk de l'OSCE, la France resterait fidèle à sa position concernant le règlement de ce conflit dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan et des normes du droit international.

Le président François Hollande a confirmé l'engagement de son pays à l'égard du règlement pacifique du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et a noté que la France était intéressé par la résolution de ce problème.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules