POLITIQUE


La rencontre du président du Milli Medjlis avec son homologue iranien

A+ A

Moscou, 19 avril, AZERTAC 

Le président du Milli Medjlis, Ogtay Assadov, s’est entretenu avec son homologue iranien Ali Larijani, en marge de la première réunion des présidents de parlement des pays de l'Eurasie à Moscou.

«Les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Iran sont à haut niveau et il existe de bonnes perspectives pour développer rapidement la coopération dans tous les domaines», a souligné le président du Milli Medjlis. Ogtay Assadov a informé son homologue iranien sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. Il a fait savoir que le cessez-le-feu était régulièrement violé par les forces armées arméniennes qui tiraient sur la population civile des villages azerbaïdjanais. «Malgré les efforts des médiateurs internationaux, le conflit n’est pas encore réglé», a-t-il ajouté.

Ogtay Assadov a parlé des derniers affrontements survenus sur la ligne de contact. Il a souligné que les forces armées azerbaïdjanaises avaient donné une réponse adéquate à l’ennemi. «Les opérations militaires ont été arrêtées avec la proposition des médiateurs internationaux et de la Russie et des négociations sont menées pour trouver une solution pacifique au conflit», a marqué le président du Milli Mejdlis.

Le président du parlement iranien a noté que de bonnes relations s’étaient établies avec l’Azerbaïdjan en matière économique, politique et culturelle. Il a hautement apprécié les résultats des rencontres tenues entre les ministres des Affaires étrangères azerbaïdjanais, iranien et russe, ainsi qu’azerbaïdjanais, iranien et turc. Ali Larijani a fait part de la préoccupation de son pays face à l’escalade de la tension dans le Haut-Karabagh.

Lors de l’entretien, un échange de vues a eu lieu sur le développement des liens entre les parlementaires des deux pays.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules