POLITIQUE


Forum global de Bakou : la première dame Mehriban Aliyeva est intervenue à la deuxième session plénière VIDEO

A+ A

Bakou, 27 avril, AZERTAC

Le 27 avril, en marge du 7e Forum global de l’Alliance des civilisations des Nations Unies, a eu lieu la deuxième session plénière au sujet de «Les méthodes avancées en termes d’intégration sociale».

Mme Mehriban Aliyeva, première dame d’Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev, ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO et de l’ISESCO, est intervenue à la session. Elle a exprimé sa confiance que ce forum apporterait une contribution au développement du dialogue constructif et à l’enrichissement des civilisations.

La première dame a abordé les questions de même que la vague de migrants, l’urbanisation, le changement climatique, l’augmentation du chômage des jeunes dans certains pays et a parlé de l’expérience de l’Azerbaïdjan dans la résolution de ces problèmes.

Revenant sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, Mehriban Aliyeva a fait savoir que 20% du territoire de l’Azerbaïdjan avaient été occupés, plus d’un millions de personnes étaient devenues réfugiés et personnes déplacées, 900 bourgs, 150 mille maisons, 693 écoles, 975 écoles maternelles, 695 hôpitaux avaient été détruits, plus de 40 mille objets d’art rares, 4,6 millions de livres et de manuscrits avaient été pillés suite à cette agression.

La première dame d’Azerbaïdjan a également donné des informations sur les projets que la Fondation Heydar Aliyev mettait en œuvre. Elle a dit que ces projets couvraient différents domaines.

Quant au climat de tolérance régnant en Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva a déclaré que les représentants de différentes religions et groupes ethniques étaient les citoyens égaux en droits du pays. 649 organisations religieuses, dont 24 non musulmanes fonctionnaient en Azerbaïdjan.

Mehriban Aliyeva a noté que l’Azerbaïdjan était optimiste pour son avenir, parce qu’on croyait au potentiel humain dans le pays.

Lors de son intervention, Giampaolo Pioli, président de l'Association des journalistes accrédités auprès de l'ONU, a souligné que l’intégration sociale restait comme un défis pas seulement des pays tiers, mais aussi de ceux développés. À cet égard, il était très intéressant d’apprendre l’attitude des experts à ce sujet et d’étudier les recherches menées en ce sens.

Mme Letizia Moratti, présidente de la Fondation de San Patrignano, a remercié le gouvernement azerbaïdjanais d’avoir organisé à haut niveau ce forum. Elle a dit que la résolution des problèmes existants dans l’établissement des sociétés inclusives passait, tout d’abord, par l’emploi des jeunes.

L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos et l’ancien ministre turc aux Affaires européennes Egemen Bağış sont ensuite intervenus.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules