POLITIQUE


Les 20 ans du corridor énergétique Est-Ouest célébrés à Tbilissi

A+ A

 

Tbilissi, 16 mai, AZERTAC

Le 16 mai, à Tbilissi, a eu lieu une cérémonie consacrée aux 20 ans de la signature d’un accord sur le corridor énergétique Est-Ouest.

Le vice-Premier ministre géorgien Kakha Kaladze a d’abord souligné l’importance des projets énergétiques de grande envergure, notamment celle du corridor énergétique Est-Ouest mis en œuvre dans la région.

Puis le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili a pris la parole.

«Il y a 20 ans, une décision stratégique a été prise par le président Edouard Chevardnadzé et son homologue azerbaïdjanais Heydar Aliyev. Les bases du projet Bakou-Soupsa ont été jetées et ainsi une nouvelle ère a commencé dans notre région. Ce projet a été le garant de la paix et de la sécurité dans le Caucase du Sud. Il a par ailleurs permis de développer le partenariat stratégique entre l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie, la coopération mutuellement bénéfique en matière d’énergie. Donc, les bases des projets de grande envergure tels que l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, le gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzurum et le chemin de fer Bakou-Tbilissi- Kars ont été jetées», a-t-il estimé.

Le Premier ministre azerbaïdjanais Artour Rassizadé a transmis aux participants les meilleurs vœux et les félicitations du président Ilham Aliyev. İl les a félicités à l’occasion du 20e anniversaire de la signature de l’accord sur l’acheminement du pétrole azerbaïdjanais via l’oléoduc Bakou-Soupsa.

Le Premier ministre a ensuite parlé du développement des relations entre l’Azerbaïdjan et la Géorgie après le rétablissement de l’indépendance, des projets économiques réalisés conjointement. Artour Rassizadé a donné des informations sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, l’occupation de 20% du territoire de l’Azerbaïdjan.

Quant à la stratégie pétrolière et gazière de l’Azerbaïdjan, le Premier ministre a dit que l’acheminement des ressources gazières découvertes dans le gisement de Chahdeniz-2, la mise en œuvre des projets de TANAP et TAP visant à assurer la sécurité énergétique de l’Europe faisaient partie de cette stratégie. «La construction du chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars qui reliera l’Orient lointain à l’Europe ouvre de nouvelles perspectives de développement. Je suis sûr que ces projets contribueront au développement économique, politique, culturel de nos pays et notre région, au rétablissement de la paix dans le Caucase du Sud», a-t-il assuré.

Le ministre azerbaïdjanais de l’Energie Natig Aliyev et le vice-président régional du BP Peter Mather ont à leur tour abordé l’importance de l’oléoduc Bakou-Soupsa et d’autres projets énergétiques.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules