POLITIQUE


Le Ministère des Affaires étrangères : la direction politique de l’Arménie, prisonnière du passé, n’est pas consciente de la réalité d’aujourd’hui

A+ A

Bakou, 2 août, AZERTAC

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan, Hikmet Hadjiyev, s’est exprimé sur la déclaration du 1er août du président arménien Serge Sarkissian concernant le Haut-Karabagh.

«Cette déclaration de la direction arménienne qui a perdu son prestige à l’intérieur du pays et au niveau international, est l’une des déclarations adressées au public intérieur. Cela montre encore une fois que la direction politique de l’Arménie, prisonnière du passé, n’est pas consciente de la réalité d’aujourd’hui et pense avec une mentalité de la fin des années 80 du siècle dernier», estimé le porte-parole.

«En rafraîchissant la mémoire de la direction arménienne qui falsifie l’histoire, on tient à réitérer le monument Maragha-150, érigé en 1978 dans le village de Maragha de la région d’Aghdéré à l’occasion des 150 ans de l’installation des Arméniens dans le Karabagh. Avec le début des revendications territoriales de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan, le monument Maragha-150 a été délibérément détruit par les Arméniens en 1988. Logiquement, les Arméniens peuvent avancer des allégations territoriales sur les terres où ils se sont installées au cours de quelques décennies», a fustigé H. Hadjiyev.

«Le Haut-Karabagh, qui est sous l’occupation temporaire des forces armées arméniennes, est un territoire intégrant, historique et souverain de l’Azerbaïdjan. La souveraineté de l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabagh sera rétablie tôt ou tard. Personne ne peut en douter !», a-t-il conclu.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules