POLITIQUE


William Lacy Swing: l’Azerbaïdjan est un pays stable où un modèle progressif de la gestion des migrations a été mis en place

A+ A

Genève, 4 octobre, AZERTAC

Le chef du Service national pour les migrations, Firoudine Nabiyev, en visite à Genève afin d’assister à la 67e session du Comité exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), s’est entretenu avec William Lacy Swing, directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

William Lacy Swing s’est rappelé avec plaisir de sa visite en Azerbaïdjan l’an dernier et a noté qu’il avait été témoin de la stabilité, d’un modèle progressif de la gestion des migrations créés dans le pays et de l’importance attachée aux valeurs multiculturelles. İl a abordé les perspectives de développement de la coopération de haut niveau nouée entre le Service national pour les migrations et le bureau de l’OIM en Azerbaïdjan. «On envisage de signer, avant la fin de l’année courante, «L’accord de coopération concernant la mise en œuvre d’un projet pilote pour aider le retour volontaire des migrants de l’Azerbaïdjan entre le Service national pour les migrations de la République d’Azerbaïdjan et l’Organisation internationale pour les migrations»», a-t-il précisé.

Pour sa part, le chef du Service national pour les migrations, Firoudin Nabiyev, a attiré l’attention sur le fait qu’aucun conflit n’avait jamais été sur des motifs raciaux, nationaux ou encore religieux en Azerbaïdjan. «A cet égard, notre république est un exemple pour le monde», a-t-il poursuivi.

Quant au conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh – le principal problème de l’Azerbaïdjan, F. Nabiyev a déploré le non accomplissement des quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. «Il est très nécessaire que la communauté internationale redouble ses efforts pour la résolution pacifique de ce conflit qui est une majeure menace pour la stabilité régionale», a-t-il insisté.

L’attention accordée par le gouvernement au Forum humanitaire international de Bakou, dont la cinquième édition a eu lieu récemment, a été qualifiée d’exemple de fidélité aux principes humains dans le pays.

Enfin, un échange de vues a eu lieu sur les questions d’intérêt commun.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules