MONDE


Des experts français révèlent le danger «radioactif» du vin californien après Fukushima

Bakou, 21 juillet, AZERTAC

Les scientifiques français ont détecté un niveau élevé de particules radioactives dans les vins californiens produits après la catastrophe de Fukushima. Il n’est toutefois pas assez haut pour nuire à la santé.

L'accident qui a frappé la centrale nucléaire Fukushima en 2011 s'est traduit par l'augmentation de la concentration des particules radioactives dans le vin californien, attestent les résultats de la recherche du Centre national de la recherche scientifique français, informe The New York Times.

Les chercheurs Michael Pravikoff, Christine Marquet et Philippe Hubert ont analysé 18 bouteilles de vin rosé et de cabernet sauvignon produit en Californie après 2009. Les résultats de cette recherche ont montré un niveau élevé de cesium-137 dans ces produits après la catastrophe nucléaire japonaise. Selon les scientifiques, dans le cas du cabernet, la radioactivité a doublé.

La présence de cesium-137 dans les produits alimentaires favorise les risques de développement du cancer. Néanmoins, l'Organisation mondiale de la Santé rassure les œnophiles : le niveau de radioactivité détecté après Fukushima dans les produits en provenance des pays de la région, sauf le Japon, n'est pas assez élevé pour nuire à la santé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules