POLITIQUE


L’APCE publie une déclaration sur les otages azerbaïdjanais Dilgam Asgarov et Chahbaz Guliyev

Strasbourg, 28 juin, AZERTAC

La délégation azerbaïdjanaise participant à la session d’été de l’APCE a organisé une réunion intitulée «Question humanitaire des deux civils azerbaïdjanais : Dilgam Asgarov et Chahbaz Guliyev», consacrée aux civils azerbaïdjanais pris en otage par l’Arménie.

Lors de la réunion, ont été fournies des informations sur les conditions de détention misérables des otages azerbaïdjanais, le danger pour leur vie et leur état de santé grave. Compte tenu de ces faits, les participants de la réunion ont adressé une déclaration au secrétaire général du Conseil de l’Europe, à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et au Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe afin de demander la libération de ces deux otages azerbaïdjanais. La déclaration a été signée par les parlementaires européens et envoyés aux responsables.

Le site de l’APCE a publié la déclaration.

L’AZERTAC présente la déclaration dans son intégralité :

«Il faut libérer immédiatement et sans condition les otages azerbaïdjanais Dilgam Asgarov et Chahbaz Guliyev, détenus dans les territoires occupés d’Azerbaïdjan

Nous, soussignés, déclarons ce qui suit :

Le 11 juillet 2019 marquera le cinquième anniversaire de la prise d’otage des civils azerbaïdjanais MM. Dilgam Asgarov et Chahbaz Guliyev, alors que ceux-ci visitaient les tombes de leurs proches dans la région azerbaïdjanaise occupée de Kalbajar. Ils représentent la communauté des centaines de milliers de personnes déplacées azerbaïdjanaises contraintes de quitter leur terre natale en raison du conflit du Haut-Karabakh, qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Nous sommes profondément préoccupés par l’ensemble des appels à une libération, qui jusqu’ici ont été rejetés. Nous reconnaissons le fait qu’en 2015 une requête les concernant a été déposée devant la Cour européenne des droits de l’homme. Ainsi qu’on nous l’a rappelé lors d’une manifestation organisée le 25 juin par la délégation azerbaïdjanaise à l’Assemblée parlementaire, la situation humanitaire de MM. Asgarov et Guliyev mérite une réaction ferme de la communauté internationale pour qu’il soit mis fin à cette situation désespérée qui met en danger leur vie. Nous exhortons donc l’Assemblée, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe et la Commissaire aux droits de l’homme à se saisir de cette question pour obtenir la libération immédiate et sans condition des intéressés afin de restaurer leurs droits violés. Nous attendons aussi l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme dans cette affaire.

Signé

SEYIDOV Samad, Azerbaïdjan, CE

AGHAYEVA Ulviyye, Azerbaïdjan, GDL

AYDIN Kamil, Turquie, NI

EMRE Yunus, Turquie, SOC

FATALIYEVA Sevinj, Azerbaïdjan, CE

HAJIYEV Sabir, Azerbaïdjan, SOC

HAMZAYEV Nagif, Azerbaïdjan, GDL

HASANOV Elshad, Azerbaïdjan, GDL

HUSEYNOV Rafael, Azerbaïdjan, ADLE

KILIÇ Akif Çağatay, Turquie, NI

MOLLAZADE Asim, Azerbaïdjan, CE

NICOLINI Marco, Saint-Marin, GUE

PASHAYEVA Ganira, Azerbaïdjan, GDL

RIZZOTTI Maria, Italie, PPE/DC

ŞAHİN Ali, Turquie, NI

ŠEŠELJ Aleksandar, Serbie, GDL

TÜRKEŞ Yıldırım Tuğrul, Turquie, NI

YAŞAR Serap, Turquie, NI

YENEROĞLU Mustafa, Turquie, GDL

YILDIZ Zeynep, Turquie, GDL

ZAVOLI Roger, Saint-Marin, GDL

Total = 21».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules