POLITIQUE


Les menaces de l’extrémisme religieux et le rôle de la société civile pour la prévention

Bakou, 10 octobre, AZERTAC

Actuellement, les plusieurs pays du monde souffrent de l’extrémisme religieuse et du terrorisme. Il existe des diverses raisons de l’émergence du radicalisme et de l’extrémisme ce qui se manifestent dans de nombreux domaines. La discrimination dans les politiques menées par l’état, la tension des relations interconfessionnelles et, dans certains cas, l'insulte aux valeurs religieuses, l'incitation à la haine et à l'hostilité sont de telles raisons.

La loi du 4 décembre 2015 sur la « Lutte contre l’extrémisme religieuse » de la République d’Azerbaïdjan en contexte de l’extrémisme religieuse (l’activité extrémiste religieuse) de la haine et du radicalisme religieuse ou du fanatisme religieuse :

- des actes commis visant la modification de force le système constitutionnel de la République d’Azerbaïdjan, y compris son caractère laïc ou bien à préserver l'intégrité territoriale ou la prise d'un pouvoir par la violence ;

- l’organisation de groupes armés illégaux, la participation à de tels groupes ou organisations ;

- activités du terrorisme ;

- participation à des conflits armés à l’extérieur de la République d’Azerbaïdjan ;

- actions visant à causer la haine nationale, sociale ou religieuse, l’humiliation de la dignité nationale, la restriction des droits des citoyens ou la détermination de leurs avantages en fonction de leur appartenance nationale, raciale, sociale ou religieuse ;

- forcer une personne à pratiquer n'importe quelle religion (processus religieux), y compris à organiser des rituels ou des cérémonies religieuses, ou à participer à des rites et cérémonies religieux, ainsi qu'à un enseignement religieux.

Le radicalisme religieux qui est intolérant aux autres religions, est un phénomène extrémiste social-religieux proclamant la supériorité de toute religion, la confession, la tendance et son privilège. D’après certains chercheurs les tendances religieuses extrêmes du monde moderne s’apparaissent de trois formes : purement religieuses, ethniques-religieuses, et religieuses ce qui est fondées sur le radicalisme politique.

L’extrémisme religieux est devenu le problème de nombreux pays à l’époque de la mondialisation. La lutte contre l’extrémisme religieux dépassant les frontières nationales nécessite déjà une coopération internationale. Actuellement, la lutte contre ce problème exige les efforts communs de toute la société, surtout de la société civile. La société civile a un grand rôle très important à cet égard. Tout d’abord, la société civile grâce à son activité, s’oppose à l’idéologie de violence qui est l’objet de l’extrémisme religieux en promouvant la tolérance, les droits de l'homme, son pluralisme et la prééminence du droit, conformément à sa mission. Actuellement, les chercheurs soulignent les activités ci-dessous de la société civile contre le radicalisme religieux :

1. Instruction ou éducation;

2. Mise en œuvre des mesures préventives ;

3. La formation de la conception du monde en vertu des valeurs de tolérance et du pluralisme;

4. Etude des problèmes à l’égard de l’extrémisme religieux suite aux recherches sociologiques et d’autres et faire les recommandations pour le gouvernement ;

5. Soutien aux politiques de l'État en matière de multiculturalisme, de tolérance religieuse et de création d'un climat de confiance du public.

6. Assistance à l'amélioration de la législation et des mécanismes d'intégration sociale ;

7. L’étude et l’application de l’expérience internationale, assurant la coopération internationale.

En outre, la société civile joue un rôle important dans le dialogue des religions, qui sont l’un des éléments essentiels de la lutte contre l’extrémisme religieux. Cette mission de la société civile est mise en avant dans la résolution 70/19 de l'Assemblée générale des Nations Unies du 3 décembre 2015, lors de la 66e réunion plénière intitulée «Promouvoir le dialogue interconfessionnel et interculturel et la coopération pour la paix». La société civile a pour mission principale de créer une harmonie entre l'État, les entreprises et les intérêts publics, ainsi que de parvenir à un consensus public sur des questions clés de la vie publique. Dans le monde moderne, la société civile remplit cette mission en tant que fonction de communication, où les problèmes de développement harmonieux et de coexistence deviennent pertinents, sont discutés, de nouvelles idées et approches apparaissent dans la société. Le scientifique et présentateur américain Jeffrey Alexander a déclaré que le rôle principal de la société civile dans le multiculturalisme consiste à reconnaître les différences et à créer des opportunités de communication.

La société civile en Azerbaïdjan contribue au processus de dialogue interconfessionnel. Il s'emploie activement à renforcer l'environnement tolérant, à assimiler les valeurs de tolérance de la jeune génération, à former la vision du monde du multiculturalisme et à promouvoir l'image positive de l'Azerbaïdjan dans ce domaine. Avec le soutien du Comité d'État pour les affaires religieuses, du Conseil d'État pour le soutien aux ONG sous la présidence de la République d'Azerbaïdjan et du Centre international pour le multiculturalisme de Bakou, des organisations de la société civile ont mené à bien des centaines de projets visant à promouvoir la tolérance et le multiculturalisme et à développer le dialogue interconfessionnel. Le Conseil musulman du Caucase est très ouvert à ces initiatives et très actif. En 2017, la création du Fonds pour la promotion des valeurs morales dans le cadre du Comité d'État pour le travail avec les organisations religieuses de la République d'Azerbaïdjan a ouvert de nouvelles perspectives aux organisations de la société civile. Dans le même temps, sous la direction du président Ilham Aliyev, les initiatives globales du gouvernement azerbaïdjanais visant à soutenir les cultures et les civilisations, le dialogue interreligieux et le processus de Bakou ont renforcé le rôle de la société civile dans ce domaine.

Le potentiel de la société civile permet de prendre des mesures préventives efficaces contre toute idéologie extrémiste et d’influencer la société. Les jeunes constituent le groupe cible principal. La société civile est l’un des principaux objectifs de son activité de formation d’une vision du monde fondée sur leur tolérance et leur pluralisme. Cependant, l'enjeu le plus stratégique est la lutte pour l'opinion publique au sens figuré. Les réseaux sociaux, les technologies de l'information et de la communication ont créé de nouvelles opportunités pour les mouvements extrémistes religieux. La société civile doit identifier le public auquel elle peut accéder et prendre des mesures pour empêcher la campagne. La société civile doit constamment lutter avec l'idéologie de la violence, la promotion des valeurs et la création de mythes. Cela devrait être fait en particulier au niveau des familles, des établissements d’enseignement et des communautés.

Un autre domaine d’activité important de la société civile est la solution des problèmes existants et la formation d’un programme de coopération. La société civile devrait identifier les tendances menant à l'antagonisme, à la discrimination et à la xénophobie, et élargir les possibilités de dialogue pour s'attaquer à ces problèmes.

Les organismes gouvernementaux devraient également tenir compte de ces questions et créer des conditions favorables pour les activités de la société civile, un soutien pour leurs initiatives et la participation du public.

Zaour Ibrahimli

Cet article est financé par le Conseil d'Etat de soutien aux ONG sous l'autorité du président de la République d'Azerbaïdjan dans le cadre du projet «Renforcement du rôle des médias et de la société civile dans la lutte contre l'extrémisme religieux et la promotion des valeurs de tolérance».

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules