POLITIQUE


Les coprésidents et les membres du Conseil d'administration du Centre international Nizami Gandjavi demandent la paix et la justice pour le Haut-Karabagh

Bakou, 19 juillet, AZERTAC

Les coprésidents et les membres du Conseil d'administration du Centre international Nizami Gandjavi ont publié une déclaration intitulée « Paix et justice pour le Haut-Karabagh ».

L'AZERTAC présente le texte intégral de la déclaration :

« Nous soutenons pleinement l'intégrité territoriale et la souveraineté de la République d'Azerbaïdjan à l'intérieur de ses frontières reconnues par les Nations Unies et la communauté internationale.

L'Azerbaïdjan a reçu un solide soutien juridique international; pas moins de quatre résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU exigeant le retrait inconditionnel des troupes arméniennes des territoires occupés. La communauté internationale a réaffirmé qu'elle ne reconnaissait pas l'acquisition de territoire par la guerre. La situation résultant de l'usage illégal de la force ne peut aucunement être justifiée.

Nous condamnons fermement le ciblage aveugle des civils azerbaïdjanais et des biens civils le long de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Les activités illégales ainsi que les colonisations illicites des terres occupées de l'Azerbaïdjan doivent être arrêtées.

Et aujourd'hui, malgré les provocations et la violation de l'accord de cessez-le-feu, l'Azerbaïdjan cherche à obtenir réparation par les voies légales appropriées, sans se précipiter dans une réponse armée. Les conflits sont souvent indécis et invariablement coûteux en vies humaines et en ressources.

Il est temps d'activer tous les canaux diplomatiques possibles, l'ONU et l'Union européenne devraient appeler à un cessez-le-feu immédiat et utiliser tous les moyens disponibles au niveau international pour éviter toute nouvelle action militaire. Mais il est également nécessaire de faire avancer la recherche pour trouver un règlement définitif à ce conflit de longue date. Oeuvrer pour la paix par des moyens pacifiques, tel est l'un des principes du Centre international Nizami Gandjavi (NGIC). Ainsi, nous appelons la communauté internationale à assurer la mise en œuvre des résolutions précédentes, en particulier de celles du Conseil de sécurité des Nations Unies pour restaurer l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan dans le cadre du droit international, garantir le retrait des forces armées arméniennes des terres occupées de l'Azerbaïdjan et à parvenir à un règlement durable du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

Le processus de négociation mené sous la médiation des coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE - Russie, France et États-Unis - n'a apporté aucun résultat réel pour la résolution du conflit. Les coprésidents, en vertu de leur mandat découlant de l'Acte final d'Helsinki et du Conseil de sécurité de l'ONU, devraient redoubler les efforts pour garantir des négociations constructives en vue de parvenir à une paix durable.

Au moment où toute l'humanité combat le COVID-19, ennemi commun, il n'est pas raisonnable pour l'humanité de déployer nos énergies et nos ressources pour nous tuer et nous détruire. Appelons à la raison et à la règle de droit dans la recherche d'un règlement pacifique et juste au conflit du Haut-Karabagh.

La vraie paix est plus importante et elle ne peut être fondée que sur la justice et l'inclusion. C'est une tâche appropriée pour l'UE d'aider à y parvenir, et ce serait une renaissance pertinente de l'esprit de l'ONU à l'occasion de son 75e anniversaire. Travaillons donc avec la communauté internationale pour surmonter les héritages injustes du passé, pour relever nos défis mondiaux et jeter les bases d'un avenir meilleur.

Vaira Vike-Freiberga, coprésidente du NGIC,

Présidente de Lettonie en 1999-2007

Ismail Serageldin, coprésident du NGIC,

Vice-président de la Banque mondiale en 1992-2000

S.A.R. le prince Turki bin Faisal bin Abdulaziz Al-Saud,

Président du Centre du roi Faisal pour la recherche et les études islamiques

Abdulaziz Altwaijri, ancien directeur général de l'ICESCO

Shaukat Aziz, Premier Ministre du Pakistan en 2004-2007

Rashid Alimov, Secrétaire général de l'Organisation de coopération de Shanghai en 2016-2019

Rosalia Arteago, ancienne présidente de l'Équateur

Sali Berisha, président de l'Albanie en 1992-1997,

Premier ministre en 2005-2013

Hikmet Cetin, ministre des Affaires étrangères de la Turquie en 1991-1994

Emil Constantinescu, président de la Roumanie en 1996-2000

Mirko Cvetkovic, Premier ministre de la Serbie en 2008-2012

Franco Frattini, ministre des Affaires étrangères de l'Italie en 2002-2004; 2008-2011, Commissaire européen chargé de la justice, de la liberté et de la sécurité en 2004-2008

Ameenah Gurib-Fakim, présidente mauricienne en 2015-2018

Jan Fisher, Premier ministre de la République tchèque en 2009-2010

Ekmeledin Ihsanoglu, Secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique en 2004-2014

Mladen Ivanic, membre de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine en 2014-2018

Dalia Itzik, ancienne présidente d'Israël, ancienne présidente de la Knesset

Gjorge Ivanov, président de la Macédoine du Nord en 2009-2019

Ivo Josipovic, président de la Croatie en 2010-2015

Jadranka Kosor, Premier ministre de la Croatie en 2009-2011

Aleksander Kwasniewski, président de la Pologne en 1995-2005

Yves Leterme, Premier ministre de Belgique en 2008, 2009-2011

Zlatko Lagumdzija, Premier Ministre de Bosnie-Herzégovine en 2001-2002, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères en 2012-2015

Petru Lucinschi, président de la Moldavie en 1997-2001

Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe en 2001-2011, ministre des Affaires étrangères de l'Égypte en 1991-2001

Elnur Aliyev, Directeur exécutif du NGIC

Rovshan Muradov, secrétaire général du NGIC

Rexhep Mejdani, président de l'Albanie en 1997-2002

Bujar Nishani, président de l'Albanie en 2012-2017

Joomart Otorbaev, Premier ministre du Kirghizistan en 2014-2015

Elsa Papademetriou, ancienne vice-présidente du parlement hellénique

Rosen Plevneliev, président de la Bulgarie en 2012-2017

Oscar Ribas Reig, Premier ministre d'Andorre en 1982-1984, 1990-1994

Petar Stoyanov, président de la Bulgarie en 1997-2002

Boris Tadic, président de la Serbie en 2004-2012

Eka Tkelashvili, vice-Premier ministre de Géorgie en 2010-2012

Filip Vujanovic, Président du Monténégro en 2003-2018

Viktor Iouchtchenko, président de l'Ukraine en 2005-2010

Kateryna Iouchtchenko, première dame d'Ukraine en 2005-2010

Valdis Zatlers, président de la Lettonie en 2007-2011.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules