MEMOIRE SANGLANTE


Le Bureau des musulmans du Caucase a publié une déclaration relative au 24e anniversaire de la tragédie du 20 Janvier

A+ A

 

Bakou, 17 janvier (AZERTAC). Le Bureau des musulmans du Caucase a publié une déclaration relative au 24e anniversaire de la tragédie du 20 Janvier.

«Nous nous approchons du 20 Janvier, gravé dans l’histoire du peuple azerbaïdjanais en tant qu’un jour de tristesse et de chagrin, ainsi que de fierté nationale. Nous portons dans nos cœurs la douleur des victimes, des blessés et des disparus il y a 24 ans. Notre mémoire est notre hommage à ceux qui sont devenus les premiers patriotes de la lutte pour l’indépendance de l’Azerbaïdjan, la restauration de notre étatisme, la libération de nos territoires et l’effondrement d’un empire athéiste.

Le 20 Janvier est la première lutte et la première victoire morale sur le chemin qui nous mène à l’indépendance, à la liberté, ainsi qu’à la restauration des valeurs nationales et spirituelles. Le peuple exterminé par l’armée soviétique, n’a pas perdu sa volonté, au contraire, a levé sa voix de liberté. Au moment où l’existence de l’Azerbaïdjan était en danger, c’est Heydar Aliyev, homme d’Etat, fils héroïque de notre peuple, qui a fait entendre sa voix de protestation et a condamné fermement les provocateurs de ce crime sanglant. Le Bureau des Musulmans de Caucase a tenté de transmettre des informations sur la tragédie du 20 janvier à la communauté internationale, aux organisations internationales, et de faire évaluer cet acte comme un crime violent contre toute l’humanité. Le cheikh-ul-islam Allahchukur Pachazade s’est exprimé de façon ferme sur ces événements par sa lettre pleine colère adressée à Mikhaïl Gorbatchev, président de l’URSS.

Nous regrettons qu’à cause des deux poids et deux mesures, cette tragédie n’a pas été juridiquement évaluée, les criminels ne sont pas traduits en justice et les assassins du peuple azerbaïdjanais restent encore impunis. Mais, nous sommes sûrs qu’ils ne pourront pas s’échapper du jugement du Dieu et de l’histoire. Par conséquent, le 20 Janvier est devenu un jour de commémorer fièrement nos patriotes, et d’inculquer le sens de l’héroïsme et du patriotisme dans l'esprit de notre peuple, ainsi que des jeunes.

En tant qu’un centre religieux, nous déclarons que le 20 janvier, des prières seront faites, des versets du Saint Coran seront récités dans toutes les mosquées. Le Bureau des Musulmans de Caucase exprime ses plus sincères condoléances aux familles des patriotes du 20 Janvier, ainsi que de tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour l’intégrité territoriale de notre Patrie, notre indépendance nationale et le Karabagh.

Que Dieu vous comble de sa grâce!», a-t-on appris dans la déclaration.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules