l’Agence de Presse Nationale d’Azerbaïdjan

SOCIETE

Des érudits musulmans et des muftis publient depuis la Mecque le « Document pour construire des ponts entre les sectes islamiques » pour rappeler le concept d'une seule nation et surmonter les tragédies du sectarisme

Des érudits musulmans et des muftis publient depuis la Mecque le « Document pour construire des ponts entre les sectes islamiques » pour rappeler le concept d'une seule nation et surmonter les tragédies du sectarisme

Bakou, 21 mars, AZERTAC

Des universitaires et des muftis de diverses sectes et sectes islamiques ont appelé à surmonter les tragédies du champ de bataille sectaire, avec sa tendance à se faire passer pour la direction de l'Islam, dans le « Document pour construire des ponts entre les sectes islamiques », publié lors de la conclusion des travaux de la conférence internationale : « Construire des ponts entre les « sectes islamiques », organisée par la Ligue musulmane mondiale à La Mecque, sous le généreux patronage du Serviteur des deux saintes mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, mai Dieu le protège, pendant deux jours, les 7 et 8 du mois de Ramadan en cours 1445 AH, avec une large participation de représentants des sectes islamiques et des sectes de diverses régions du monde, indique l’UNA, Union des agences de presse de l’OCI.

Le document constitue une extension du contenu du « Document de La Mecque » que les muftis et les savants de la nation ont signé le 24 du mois béni du Ramadan 1440 AH, correspondant au 29 mai 2019 après JC. Cela reflète l'expression de la fierté des savants participant à la conférence « Construire des ponts entre les sectes islamiques ». Leur religion est une loi et une méthode, et leur croyance en Dieu Tout-Puissant en tant que Seigneur et adorateur, et en Mahomet, la paix et les bénédictions de Dieu. que ce soit sur lui, en tant que dernier prophète et messager, se conformant aux paroles du Tout-Puissant : « En effet, votre nation est une seule nation, et je suis votre Seigneur, alors adorez-moi. »

Le « Document pour construire des ponts entre les sectes islamiques » confirme la conscience des savants de la nation et des représentants de ses sectes et sectes du devoir du temps de se souvenir du concept d'une seule nation, et qu'aujourd'hui ils ont le plus besoin d'unifier leurs rangs et être en harmonie avec leurs confessions communes unificatrices qui unissent leurs divisions, unifient leur diaspora, unissent leurs cœurs et unissent les différences de leurs sectes. Et leurs sectes autour des origines de l'Islam, de ses universaux et des constantes de ses règles et législations, par lequel leur être est organisé, leurs droits sont préservés et leur dignité est préservée. Pour que la nation puisse vaincre avec la fermeté de sa conscience et la hauteur de sa détermination qui divisera son rassemblement et lui enlèvera son esprit ; En écoutant et en obéissant au commandement de son Seigneur, le Très-Haut : « Et obéissez à Dieu et à Son Messager, et ne contestez pas, de peur que vous ne vous découragiez et que vos forces ne s’en aillent. »

Dans l'annonce du document, les participants ont souligné qu'à la lumière des répercussions malheureuses dont souffre leur seule nation, le refuge - avec l'aide de Dieu - pour réaliser leur fraternité islamique est la pleine conscience de l'étiquette de la différence et de la bonne communication, tout en étant prudent et confronté aux dangers de la classification et de l'exclusion, aux aspects négatifs de la diffamation et de la projection, et en rejetant les risques de tromperie, ainsi que le takfir, et la dispersion, la division, l'hostilité et la grande corruption auxquelles cela a conduit.

En annonçant le document, les participants ont appelé à surmonter les tragédies du champ de bataille sectaire avec sa tendance à usurper l'identité de la direction de l'Islam, et les chemins d'égarement qu'il est devenu, qui sont adoptés par toute personne qui a été vaincue par sa direction et qui n'a pas discerné la loi de Dieu dans sa création : « la différence, la diversité et la multiplicité », et les mesures nécessaires de sagesse et d'étiquette islamique, en plus de En s'adaptant à l'étendue et à l'étendue de la charia, à la fraternité et à la convivialité de la religion , et en examinant les conséquences et les dangers, et au premier rang d'entre eux se trouve ce qui touche au complexe de la gloire commune qu'est l'Islam, et l'objectif commun de préserver sa réputation et de garder son camp, tout en rappelant la connaissance des douleurs et des tragédies que cette transgression a engendrées, la nation de l'Islam a retenu son rôle de pionnier et de témoin culturel.

Les participants à la conférence étaient déterminés à surmonter les débats stériles qui se sont transformés en conflits qui n'ont fait qu'accroître la dispersion et la division de notre nation unique, dans des concepts épuisés par le désir de clarifier l'universalité de l'Islam et d'en comprendre le grand espace, une forte volonté de renforcer les efforts d'unité, de familiarité, d'échange et de coopération dans les contenus importants inclus dans ce document, exprimant le consensus de leur diversité sectaire.

Le document affirme que les musulmans forment une seule nation, qu'ils adorent un seul Seigneur, qu'ils récitent un seul livre, qu'ils suivent un seul prophète et qu'ils sont unis - quelle que soit la distance entre leurs terres - par une seule qiblah, et Dieu Tout-Puissant les a honorés au nom de l’Islam complet dans une déclaration lumineuse qui est plus claire que le visage du jour, et rien d’autre ne peut être remplacé par cela. Dieu l’a choisi pour nous : « C’est Lui qui vous a nommés Musulmans. » Il n’y a de place pour aucun des les noms et descriptions étrangers, qui nous séparent ou nous rapprochent, ou nous éloignent ou nous rapprochent, sauf ce qui clarifie la méthode et motive l'action islamique, à condition qu'elle ne soit pas une alternative ou un concurrent au nom d'Islam avec lequel Dieu nous a nommés. Parmi ceux-ci, il y a sa prévalence répandue dans l’arène islamique aux dépens du nom collectif, en particulier ce que font les partis malavisés qui ont isolé l’unité de la nation en inventant des noms neutres pour décrire leur groupe malavisé.

Le document stipule qu'un musulman est toute personne qui témoigne de Dieu Tout-Puissant seul dans sa seigneurie et sa divinité, et de son prophète Mahomet, que Dieu le bénisse et lui accorde la paix, du message et du sceau de la prophétie, et adhère fermement au corde solide de Dieu, et croit aux dispositions de la charia et aux constantes de la religion, et agit en conséquence, et ne s'engage pas ou ne croit pas - sciemment, intentionnellement et volontairement - être un infidèle. Les musulmans sont unanimement d'accord que celui qui est-ce que c'est un mécréant.

Elle a souligné que le message de l'Islam est divin dans sa source, monothéiste dans sa croyance, sublime dans ses objectifs, humain dans ses valeurs, sage dans sa législation et porteur du bien pour tous. Dieu Tout-Puissant a dit : « Et Nous ne vous avons pas envoyé sauf comme une miséricorde pour le monde », et que les musulmans sont appelés à restaurer davantage leur rôle civilisé. Contribuer à créer un avenir plus conscient, plus bénéfique, plus sûr et plus pacifique.

Le document affirme que les vérités de l'Islam sont la source de la révélation, qui est représentée dans le Saint Coran et dont il a été prouvé qu'elle a été transmise par le Prophète, que Dieu le bénisse et lui accorde la paix, ou sur laquelle la nation a Quant à ce qui a été influencé par la diligence des personnes de connaissance et de foi, c'est une question de respect, de révérence et de bénéfice, et le fait de gérer sa diversité et ses différences a connu l'étiquette et les règles.

Le document souligne également que l'Islam est le message final de Dieu, révélé à son prophète Mahomet (que Dieu le bénisse et lui accorde la paix), et que personne, aussi instruit et vertueux soit-il, ne peut ajouter ou retrancher quoi que ce soit à l'Islam : « Dis : Il ne m'appartient pas d'en changer de mon propre gré ; je ne fais que suivre ce qui est révélé. » En effet, si je désobéis à mon Seigneur, je crains le châtiment d'un grand jour.

Le document souligne la réalisation des objectifs de la législation dans la préservation des cinq nécessités. (La religion est le fondement et l'axe de l'identité islamique), et (le caractère sacré de l'âme signifie : dignité, sécurité et vie), et (prendre soin de l'esprit préserve l'équilibre de la société des excès et de la négligence, ou de la déviation du chemin de sagesse et de maturité, ou d'être entraîné dans les pièges de l'erreur et de la folie), et (Protéger l'honneur, c'est préserver les valeurs de la société, notamment préserver le caractère sacré de ses individus et la sécurité de son groupe), et (préserver l'argent comprend la protégeant des agressions, et la préservant de la transgression et de la corruption), et depuis la multiplicité des États nationaux à l'époque contemporaine, il existe une sixième nécessité, qui est : (préserver la patrie, et que de tout préjudice à son identité, sa sécurité, gains ou intérêts généraux).

Le document « Construire des ponts entre les écoles de pensée islamiques » explique que la formation d'une personnalité modérée relève de la responsabilité des érudits divins et des juristes profondément enracinés dans leurs individus et dans leur système institutionnel, en particulier ceux qui sont chargés de clarifier les vérités de l'Islam. et mettre en valeur ses vertus dans sa nature, ses vertus et sa tolérance, ainsi que corriger les idées fausses à son sujet.

Elle a souligné que la multiplicité des sectes et des visions parmi les musulmans fait partie des lois universelles prédéterminées qui stipulent le caractère inévitable de la différence et de la diversité en raison de la sagesse voulue par le Créateur Tout-Puissant, et qu'elle - dans son intégralité - est due à des facteurs méthodologiques, liés aux fondements des points de départ des écoles islamiques et aux variables liées aux circonstances spatiales, temporelles et coutumières, et il faut comprendre cette Sunna et la traiter avec conscience et sagesse, et au premier plan se trouve la prudence contre le causes de division et de diaspora. Ce qui unit les adeptes des sectes islamiques est plus grand que ce qui les divise, notamment les deux témoignages et le travail en accord avec eux, ce qui les unit dans les exigences de la fraternité islamique est plus grand que ce dans quoi leurs visions sont multiples, et le musulman doit, en toutes circonstances, cherchez le chemin du bien et suivez-le.

Le document indique que les sectes islamiques se sont formées au sein de la société musulmane à la suite d'une approche systématique et d'un mouvement scientifique, fondés - en accord et en désaccord - sur le respect de principes et de constantes. Il est nécessaire de maintenir les sectes dans les faits de leur émergence sur la base de l'Islam et sa noble direction dans le cadre de la création de ses écoles et de la continuité de son don, sans perturber leurs rôles. Positivité, et aucune distorsion de sa véritable voie, ni méfiance envers ses propriétaires, ni exagération de ses différences. .

Il stipule que l'unité religieuse et culturelle des musulmans est un devoir religieux enraciné dans la conscience des peuples musulmans et que le projet pour y parvenir est le terrain de la compétition entre les composantes musulmanes et nécessite le renforcement du terrain d'entente islamique qui établit cette unité dans son titre général et questions majeures.

Le document souligne que les musulmans, avec leurs diverses composantes, sont partenaires dans la création de leur civilisation pionnière et dans la confrontation aux défis actuels, dans la perspective d'un avenir prometteur rempli d'un esprit de fraternité et d'harmonie, dans lequel les intérêts communs unificateurs éliminent les causes de division. et les conflits, et dans lesquels leurs valeurs élevées sont élevées pour parvenir à la compréhension, à la coexistence et à la coopération.

Le texte du document déclare que les événements et les faits de l'histoire sont des leçons et des leçons qui inspirent les générations successives, de sorte qu'elles copient les bénéfices des expériences et évitent leurs erreurs, et qu'il n'est pas acceptable - par la loi ou la logique - d'invoquer des faits passés. des débats passés ou des divergences qui sont au cœur du pluralisme sectaire, pour saper l'unité, la fraternité et la coopération de la nation.

Le document indique que les principes islamiques communs sont des principes solides qui rassemblent dans leur large portée la diversité de la nation et manifestent les éléments d'unité, les sentiments d'affinité et de responsabilité partagée, pour cultiver dans leur conscience interne une auto-immunité qui affronte les dangers du fanatisme sectaire et des conflits sectaires.

Elle a souligné qu'organiser des forums de dialogue efficaces et fructueux entre les sectes islamiques pour renforcer leurs liens fraternels est une nécessité urgente dont la responsabilité doit être remplie, et que le succès de cette ambition dépend de la bonne foi et de la sincérité de la volonté, en commençant à surveiller et à surmonter les obstacles et défis.

Le document souligne que les slogans sectaires et partisans, avec leurs pratiques qui provoquent des affrontements et des conflits sectaires, sont à l'avant-garde des calamités de la nation, dans une période historique douloureuse qui a vu - entre flux et reflux - allumer la mèche du fanatisme sectaire. et l'agitation des conflits, et les tragédies qui en ont résulté, dont les malheurs ont été nombreux et se sont terminés par des rancunes et des rancunes, ainsi la rivalité a été ainsi que les mesures et pratiques de marginalisation haineuse des composantes liées par la fraternité religieuse et les plus grands objectifs de l'Islam.

Il stipule également que le jugement sur l'Islam est dû avec certitude à quiconque a prononcé les deux témoignages de foi et a agi selon eux, croyant aux principes fondamentaux de l'Islam, et il n'est pas permis d'oser le déclarer apostasie sauf avec certaines preuves équivalentes. à ce qui prouve sa conversion à l'Islam, sur lequel les gens de savoir et de foi ne sont pas en désaccord.

Le document attire l'attention sur le fait que le takfir, l'innovation et la tromperie sont des règles de droit qui ne peuvent être imposées qu'avec des preuves concluantes, sinon il y aura des conséquences et des destructions. Par conséquent, il n’est pas permis aux musulmans ordinaires, ou aux étudiants en science, de l’appliquer à ceux qui ne sont pas d’accord avec eux « individus, institutions, écoles, ou similaires. » Ceci est uniquement confié au travail institutionnel du conseil qui est reconnu pour sa solidité scientifique, son équité et sa modération, accompagnées de ses preuves juridiques, sur lesquelles les gens de connaissance et de foi ne sont pas en désaccord.

Le document souligne que la coopération entre les sociétés islamiques dans toute leur diversité constitue un pilier important pour parvenir à l'intégration souhaitée et pour accroître le pouvoir de présence de la nation musulmane, et cela a lieu au sein des sociétés nationales et entre celles-ci et d'autres sociétés islamiques dans le cadre de leurs systèmes nationaux.

Le document souligne que les musulmans sont unanimes à soutenir des causes justes aux niveaux islamique et international, qu'ils bénissent la fermeté du peuple palestinien face aux crimes de génocide et qu'ils soutiennent son droit à établir son État indépendant, avec Jérusalem-Est pour capitale, tout en préservant l'identité historique et islamique de la ville de Jérusalem.

Elle a souligné que l'identité islamique représente la croyance de chaque musulman, qui nécessite de protéger ses composantes dans les pays non islamiques, en particulier en recherchant des moyens pacifiques pour reconnaître leurs droits garantis par les constitutions civilisées.

Le document exhorte les gens de connaissance et de foi qui appliquent la charia à éclairer les composantes musulmanes des pays non islamiques sur l'importance de leur coexistence optimale dans leurs pays nationaux, et à se méfier des tendances au fanatisme et à l'extrémisme, ainsi que de tout comportement, qui s'écarte de l'étiquette et de la sagesse de l'Islam, de sa formation des cœurs et de son équilibre entre les intérêts et les maux, ainsi que de la mise en garde contre les fatwas, ou des sermons ou des instructions qui ne tiennent pas compte de leurs circonstances spatiales, que les règles de la charia stipulent qu’ils doivent être pris en compte.

Il stipule également que la famille est le noyau de la société et le plus important incubateur d'éducation et de perfectionnement, protège les jeunes des pièges de leur parcours et pose les bases de l'inculcation des valeurs de l'Islam, notamment le renforcement de la fraternité au sein de la diversité islamique, et les guider vers les valeurs de compréhension, d’harmonie et de coopération.

Le document indique que l'efficacité de l'éducation renforce les fondations de la construction familiale, contribue un rôle majeur dans la formation de l'esprit des jeunes et de leur formation éducative, et les mène vers un avenir radieux avec l'aide de Dieu, en particulier la compétence de l'enseignant et du la solidité du programme scolaire, à condition que tout le monde soit inclus dans cette préoccupation à tous les niveaux d'éducation, y compris les garçons et les filles, tout cela s'appuie sur les orientations de l'Islam et de ses hautes valeurs, qui incitent tous les musulmans à apprendre et n'excluent aucun sexe ou un autre, ou restreindre cette exigence légale à un type d’éducation et pas à un autre, ou à des étapes spécifiques et pas à d’autres.

Le document souligne que les femmes, dans leur cadre juridique, ont une contribution tangible à la réalisation des aspirations pour le bien de la nation, recherchées par ce document, et cela se manifeste dans le souci de créer la première crèche pour les jeunes, qui est la une famille instruite et consciente, conformément au concept global d’autonomisation de la famille. Parce qu’elle est le noyau de la société et le plus important incubateur d’éducation et de perfectionnement.

Le document souligne que le discours des médias islamiques vise à renforcer la fraternité et la coopération au sein de la diversité islamique, à faire prendre conscience de ce problème et à corriger les faux concepts au sein de l'Islam, tout en s'attaquant aux campagnes et aux concepts insultants envers l'Islam, quels qu'en soient l'origine et le lieu, tout en exhortant les musulmans "en particulier les composantes musulmanes dans les pays non islamiques » Ils représentent la vérité de leur religion et portent de graves responsabilités en présentant une image correcte connue comme étant leur vraie religion.

Elle a averti que l'utilisation négative des médias traditionnels et nouveaux exacerbe les différends et provoque des hostilités au sein de l'Islam, avertissant que le message médiatique doit adopter la bonne parole et le dialogue ciblé qui crée et rapproche les gens, conformément aux valeurs de la fraternité islamique, et l'échange de conseils sincères sans surenchère, arrogance ou violence. Pas de diffamation.

Le document appelle à mettre en garde contre les conflits, à éviter leurs causes, à affronter leurs instigateurs et promoteurs et à dénoncer leur incitation parmi les peuples d'une nation et dans la société islamique en général, à travers des phrases, des slogans et des pratiques sectaires visant à saper la fraternité islamique, stipulé dans les paroles de Dieu Tout-Puissant : « En effet, les croyants ne sont que des frères. » Et la parole de notre honorable maître et prophète, que Dieu le bénisse et lui accorde la paix : « Et soyez les serviteurs de Dieu, frères. »

Il a également affirmé que la rivalité entre musulmans, incitant à leurs sentiments sectaires, insultant leurs symboles et méprisant leur jurisprudence, ne nuit pas à une cible, ni à un ennemi, mais plutôt un nom d'immoralité qui leur apporte du mal en termes d'individus. , leurs sectes, la réputation de leur religion, et la détresse de leur âme, et c'est souvent ce que d'autres s'en prennent à eux et leur attribuent - Ignorance ou intentionnellement - de la nature de leur religion.

Le document appelle à la tenue d'une conférence annuelle qui renouvelle la vision, la mission, les objectifs et les valeurs de cette réunion, en renforçant le travail sur le contenu de ce document et en réalisant les modalités de sa tenue l'année suivante sous le titre : « La deuxième conférence pour construire des ponts entre les sectes islamiques », discutant des développements dans le domaine islamique.

Il a également appelé à la formation d'un comité conjoint de coordination appelé : « Comité de coordination entre les sectes islamiques », dont le système, la présidence, les membres et le secrétariat seraient proposés par le Secrétariat général de la Ligue musulmane mondiale, en consultation avec les hauts responsables islamiques, des chiffres des différentes sectes, pour que cela soit approuvé lors de la prochaine conférence susmentionnée.

Les savants et muftis participant à la conférence « Construire des ponts entre les écoles islamiques » se sont engagés à mettre en œuvre le contenu de ce document et à travailler à sa consolidation dans leurs académies scientifiques et sociétés nationales, sans préjudice des réglementations établies et des lois internationales, et qu'ils le feraient. appelons tous les organismes scientifiques, personnalités sociétales et institutions nationales à l’approuver et à le soutenir.

Les participants à la conférence ont exprimé leurs sincères remerciements au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, et à Son Altesse Royale le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, prince héritier et Premier ministre - que Dieu les protège - pour le grand efforts déployés par le Royaume d'Arabie Saoudite pour unifier le monde de la nation islamique et renforcer sa solidarité, basée sur son rôle islamique pionnier et l'honneur d'embrasser le berceau de l'Islam, les parfums de la sage révélation, la Qiblah des musulmans, la désir de leur cœur, et le service des Deux Saintes Mosquées et le soin de ceux qui les recherchent. Ils ont également remercié le Serviteur des Deux Saintes Mosquées - que Dieu le soutienne - pour son généreux parrainage du projet « Construire des ponts entre les sectes islamiques ». " Conférence. Nous demandons à Dieu Tout-Puissant d'accorder à chacun le succès dans ce qu'il aime et ce dont il est satisfait.

Partagez l’information sur les réseaux sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les coquelicots du Parc national Aghgöl

Lancement des activités de la Semaine culturelle de l’ICESCO à Marrakech, Royaume du Maroc

Royaume-Uni : Deux Britanniques accusés d'espionnage pour le compte de la Chine

L’Afrique invitée à trouver des solutions pour réaliser les objectifs de développement durable

L'Europe connaît des inondations généralisées et de graves vagues de chaleur en 2023

Ilham Aliyev : Nous sommes très satisfaits du développement de nos relations avec la Russie

L’ANAMA : 452 munitions non explosés ont été découvertes en une semaine dans les territoires libérés de l’occupation

Bakou : des parlementaires algériens visitent les allées d’Honneur et des Martyrs

Cette année, 160 bus électriques importés de Chine seront mis en exploitation en Azerbaïdjan

Le président azerbaïdjanais : Nous apprécions beaucoup le respect de la direction et de la société russes pour la mémoire d’Heydar Aliyev

Le président russe : Heydar Aliyev a joué un rôle majeur dans la mise en œuvre de la Magistrale Baïkal-Amour

Les 39 familles parties pour Fuzouli arrivent et reçoivent les clés de leurs maisons VIDEO

Moscou : les présidents Aliyev et Poutine se rencontrent en tête-à-tête VIDEO

Dmitri Peskov : Il y a le potentiel pour étendre les relations commerciales et économiques entre la Russie et l’Azerbaïdjan

À l’occasion de la journée mondiale de la Terre nourricière, l’ICESCO appelle à une prise de conscience de la responsabilité commune de protéger l’environnement

Andrzej Duda: La Pologne va autoriser le déploiement d'armes nucléaires sur son territoire

Une délégation parlementaire géorgienne visite les allées d’Honneur et des Martyrs à Bakou

ONU : La nature souffre et nous envoie des signaux forts que nous ne pouvons plus négliger

Le président turc Recep Tayyip Erdogan arrive à Bagdad pour une visite officielle

L'opposition exige de la transparence après un voyage de Laurent Wauquiez au Japon

Les cours du pétrole en diminution sur les bourses mondiales

Les dépenses militaires mondiales battent un record en 2023

Sun Zhuangzhi: Selon les Chinois, l’Azerbaïdjan est l’un des pays les plus importants

Le Qatar salue l'accord conclu entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Pyongyang a tiré un missile balistique vers la mer de l'Est

Le président azerbaïdjanais entame une visite de travail en Russie VIDEO

Onze disparus suite aux pluies torrentielles en Chine VIDEO

Centrafrique : Au moins 62 personnes mortes après le naufrage d'une baleinière VIDEO

La candidature de Bakou proposée pour la capitale mondiale du sport VIDEO

Une conférence dédiée aux relations azerbaïdjano-chinoises entame ses travaux à Bakou VIDEO

Grand retour : Un nouveau groupe de familles d’anciens déplacés prend la route de Fuzouli VIDEO

Plusieurs milliers de manifestants défilent à Paris « contre les racismes et l'islamophobie » et contre les violences policières

Coupe du monde de gymnastique rythmique : une gymnaste azerbaïdjanaise hissée en finale

L’ICESCO appelle à renforcer les capacités novatrices des jeunes et des femmes

Le monde compte environs 1100 volcans de boue actifs, dont un tiers en Azerbaïdjan

Une délégation kenyane est attendue en Azerbaïdjan

Les cours du pétrole terminent en progression sur les bourses mondiales

Le Séminaire international sur la situation de l’éducation des filles dans le monde arabe et islamique conclut ses travaux

L’ambassadeur d’Iran en Azerbaïdjan arrive au terme de son mandat

Le ministre azerbaïdjanais de la Culture rencontre son homologue émirien

L’Agence de développement des médias publie une déclaration concernant les fausses informations diffusées par les médias en Arménie et dans plusieurs autres pays

Le prix du baril d’Azéri Light enregistre une hausse sur les bourses

Le ministre azerbaïdjanais de l’Energie rencontre le président de l’Assemblée générale des Nations Unies

La Chine accueillera le 19e Symposium naval du Pacifique occidental

Le 9e navire d'aide humanitaire de la Türkiye à destination de Gaza accoste au port égyptien d'Al-Arish

Haïti : le premier trimestre a été le plus violent enregistré depuis deux ans

Washington : l’Azerbaïdjan et l'Agence internationale de l'énergie discutent de la coopération sur la COP29

Soudan : l’ONU appelle à redoubler d’efforts pour ramener la paix

Antonio Guterres salue l'accord frontalier entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Antony Blinken salue l'accord sur le retour de 4 villages de Gazakh à l'Azerbaïdjan

La Biennale de Venise 2024 : Inauguration du pavillon azerbaïdjanais VIDEO

À la réunion du Conseil OTAN-Ukraine, les Alliés décident d’intensifier leur soutien

La cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de gymnastique rythmique à Bakou VIDEO

L’ambassadeur d’Algérie en Azerbaïdjan arrive au terme de son mandat

L’ambassadeur d’Italie en Azerbaïdjan arrive au terme de son mandat

Communiqué de presse à l’issue de la 8e réunion de la Commission d’État sur la délimitation des frontières et de la Commission sur les questions de délimitation des frontières et de sécurité frontalière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan VIDEO

Les audiences publiques concernant les protestations soulevées par l'Azerbaïdjan auprès de la Cour internationale de Justice sont terminées

Medjnoun Mammadov : La coopération avec la Türkiye dans le secteur agraire est importante pour le Karabagh et le Zenguézour oriental

Le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise discute de la situation à Gaza avec le Premier ministre palestinien

L’Assemblée générale des Nations Unies tient une rencontre sur le tourisme pour le développement durable

COP29 : Le partenariat entre l’Azerbaïdjan et la CICA au menu de discussions

Les musulmans de France font l'objet d'une recrudescence d'actes haineux et hostiles

RDC : le chef des droits de l’homme de l’ONU inquiet d’un éventuel retrait précipité de la MONUSCO

Lancement de la construction de la route Aghdéré-Aghdam

H5N1 : les experts en pandémie s'inquiètent de la propagation à l'être humain

Le prix du baril d’Azéri Light termine en forte chute sur les bourses

L’Azerbaïdjan et le Centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel discutent de leur coopération

Gymnastique rythmique : La Coupe du monde de Bakou est lancée aujourd’hui

Un avion militaire s'écrase dans le sud de la Russie

Kenya : Le chef des armées Francis Ogolla est mort dans un accident d'avion

Les cours du pétrole augmentent sur les bourses mondiales

L’Albanie accueillera une réunion de haut niveau du Centre international Nizami Gandjavi

Une parlementaire néo-calédonienne : L’Azerbaïdjan est pour nous un véritable exemple VIDEO

Inauguration de l'exposition « Célébration des couleurs francophones » à Djeddah

Un membre du Congrès néo-calédonien remercie l’Azerbaïdjan de son soutien

Le prix d’Azéri Light en chute sur les bourses

Dominique Hasler : J’espère que la délégation azerbaïdjanaise retrouvera bientôt sa place au sein de l’Assemblée parlementaire

Un expert russe : Le rappel par Paris de son ambassadrice à Bakou pour consultations témoigne de la toxicité de la pensée politique en France

Un mémorandum de coopération signé entre le Milli Medjlis de l’Azerbaïdjan et le Congrès de la Nouvelle-Calédonie VIDEO

Une conférence consacrée à la Nouvelle-Calédonie organisée au Milli Medjlis

Le Département d’État américain répond à une enquête de l’AZERTAC

La délégation du Congrès de Nouvelle-Calédonie visite le Bureau du Groupe d'Initiative de Bakou

Les cours du pétrole en hausse sur les bourses mondiales

Burkina Faso : 3 diplomates français déclarés persona non grata « pour activités subversives »

COP29 : l’Azerbaïdjan et l’Ukraine discutent de leur coopération

Allemagne : Deux personnes suspectées d’être des agents russes arrêtées

Le ministre azerbaïdjanais de l’Energie est en visite aux Etats-Unis

Indonésie : L'éruption d'un volcan entraîne l'évacuation de centaines de personnes

L’Azerbaïdjan et le Pakistan discutent de leur coopération éducative

Croatie : l'Union démocratique croate (HDZ) sort vainqueur des élections législatives

Le secrétaire d’Etat américain se rendra en Chine

Coupe de monde de Doha : Deux gymnastes azerbaïdjanais en finale

La Corée du Sud déloquera 200 millions de dollars d'aides humanitaires pour l'Ukraine cette année

Une délégation du Congrès de Nouvelle-Calédonie visite le Centre Heydar Aliyev VIDEO

Lancement au siège de l’ICESCO des travaux du séminaire international sur la situation de l’éducation des filles dans le monde arabe et islamique

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale des Monuments et des Sites

Mémoire sanglante : 31 ans s’écoulent de la tragédie de Bachlybel

La présidence de l’Azerbaïdjan auprès de la CICA pour les années 2024-2026 au menu des discussions

Depuis 1994, les taux de mortalité maternelle ont chuté de presque un tiers dans le monde

La France lance une nouvelle opération à Mayotte