POLITIQUE


Sergueï Lavrov: Nous sommes satisfaits du partenariat stratégique avec l’Azerbaïdjan

Moscou, 15 janvier, AZERTAC

Les relations entre la Russie et l’Azerbaïdjan sont basées sur un dialogue intensif au niveau présidentiel et des ministres des Affaires étrangères, a souligné Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, lors de sa conférence de presse à Moscou.

«L'année dernière, moi et mon homologue azerbaïdjanais, nous avons effectué des visites mutuelles. Il y a des actions humanitaires régulières entre les deux pays. A titre d’exemple, on peut citer le Forum humanitaire et d’autres événements. Le volume du chiffre d'affaires et des investissements mutuels augmente entre nos deux pays. Ces relations se développent conformément à leur rythme. Par conséquent, des documents spéciaux sont requis pour les réglementer. La Commission intergouvernementale coopère dans divers domaines. Nous sommes satisfaits du partenariat stratégique avec l'Azerbaïdjan», a déclaré S. Lavrov.

En réponse à la question sur le règlement du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh, le ministre russe a dit : «Nous attendons que certaines impulsions positives liées au règlement du conflit du Haut-Karabagh viennent de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie cette année. Il est réjouissant devoirs les présidents et les ministres se réunir l’année passée. Les représentants des pays coprésidents ont eux aussi participé à ces réunions».

Selon M. Lavrov, à l’heure actuelle, la question principale est de prendre des mesures supplémentaires pour stabiliser la situation sur la ligne de contact. « Cela contribuera également à la transition vers un règlement politique. Il est impossible de résoudre ce problème pour toujours par un seul document. Ce problème nécessite une approche par étapes. Cette approche montrera quelles sont les questions liées au règlement du conflit et au statut du Haut-Karabagh qui peuvent être résolues immédiatement, quels problèmes ont besoin de discussions supplémentaires. Elle déterminera à la fois les moyens de les résoudre », a-t-il annoncé.

D’après lui, la Russie, les Etats-Unis et la France faisaient ensemble tout leur possible afin de créer les conditions pour un tel règlement.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules