POLITIQUE


Il y a un large potentiel pour développer davantage la coopération entre l’Azerbaïdjan et la France

Bakou, 17 janvier, AZERTAC

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, en visite de travail en France, s’est entretenu avec Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de ce pays.

Lors de l’entretien, les parties se sont félicitées du niveau actuel des relations bilatérales et multilatérales entre l’Azerbaïdjan et la France. L’existence d’un large potentiel pour développer davantage les liens entre les deux pays a été mentionnée.

Soulignant qu’il était le premier membre du gouvernement français nouvellement formé à avoir effectué une visite officielle en Azerbaïdjan, le secrétaire d’Etat français a hautement apprécié son entretien avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et les résultats de son déplacement.

Ils ont ensuite mené un échange de vues sur l’état actuel des négociations concernant le règlement du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan portant sur le Haut-Karabagh. E. Mammadyarov a informé son interlocuteur sur l’avancement du processus de négociation sur le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise a fait savoir qu’il rencontrerait, le 18 janvier 2018 à Cracovie, en Pologne, les coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE et son homologue arménien.

Elmar Mammadyarov a indiqué la nécessité de la prévention, par le gouvernement central de la France, pays coprésident du groupe de Minsk de l’OSCE, des faits tels que le tissage des relations illégales par un certain nombre de villes françaises avec le soi-disant régime établi par l’Arménie dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, l’entrée sur le territoire français des personnes qui se présentent comme les représentants du soi-disant régime.

Quant aux relations commercio-économiques entre l’Azerbaïdjan et la France, les parties ont souligné le développement rapide de la coopération dans les domaines de l’énergie, des transports, du métro, de l’industrie spatiale, de l’agriculture, de l’éducation de la culture et d’autres, ont précisé que plus de 50 sociétés françaises opéraient en Azerbaïdjan.

Évoquant la coopération étroite entre l’Azerbaïdjan et la France dans le domaine de l’éducation, les parties ont dit que l’Université franco-azerbaïdjanaise en était une parfaite illustration.

Quant aux relations Azerbaïdjan-Union européenne, E. Mammaryarov a noté qu’un document sur le partenariat stratégique entre l’Azerbaïdjan et l’UE était en cours d’élaboration et les relations se développaient avec succès.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules