POLITIQUE


Ali Hassanov : Le décret convoquant une élection présidentielle anticipée est en entière conformité avec les exigences de la Constitution et de la législation du pays

Bakou, 5 février, AZERTAC

L’assistant du président azerbaïdjanais aux affaires publiques et politiques, Ali Hassanov, s’est exprimé, dans une interview à l’AZERTAC, sur le décret du président de la République convoquant une élection présidentielle anticipée.

Ali Hassanov a déclaré que jusqu'à présent, toutes les élections en Azerbaïdjan avaient été démocratiques, transparentes et justes, conformément à la Constitution, au Code électoral et aux autres actes législatifs concernés. « La présidentielle, les législatives ainsi que les élections municipales ont reflété la volonté du peuple et ont été hautement appréciés par les observateurs locaux et internationaux », a-t-il estimé.

« Comme vous le savez, l'article 101 de la Constitution a été modifié et le mandat du président de la République a été porté de 5 à 7 ans, puisque 3 ans sur 5 sont liés aux élections en Azerbaïdjan. Le mandat présidentiel étant porté à 7 ans, le président de la République d'Azerbaïdjan a le droit de convoquer les électeurs pour une présidentielle anticipée. Donc, les questions prévues par le décret portant convocation d’une élection présidentielle en République d'Azerbaïdjan sont en pleine conformité avec les exigences de la Constitution et de la législation du pays », a déclaré l’assistant du président azerbaïdjanais.

L'assistant du président a déclaré que selon la Constitution de la République d'Azerbaïdjan, l'organisation de l'élection présidentielle de 2018 était prévue en octobre, en automne. « Mais, depuis le mai de cette année, un certain nombre d'événements importants de niveau national et international auront lieu dans notre pays. Parmi eux on peut citer la série d'événements consacrés au centenaire de la fondation de la République démocratique d'Azerbaïdjan, le Forum humanitaire international et plusieurs autres. La plupart de ces événements tombent à la fin de l'année et coïncident avec les élections », a-t-il précisé.

« D'un autre côté, selon la pratique existant en Azerbaïdjan, toutes les élections ont lieu en automne. A cet égard, compte tenu de l'expérience mondiale, il est plus raisonnable d'organiser différentes élections dans les diverses saisons de l'année, même au début », a-t-il indiqué.

Il a ajouté que l'élection du président de la République pour 7 ans assurait le lancement de l'accomplissement des pouvoirs présidentiels depuis le début de l’exercice, soulignant que cela créait une opportunité supplémentaire pour exécuter plus efficacement les tâches dans la sphère sociale et économique.

« En conséquence, la tenue des élections en octobre ou en avril ne peut être interprétée comme une restriction des opportunités pour les candidats potentiels, y compris M. Ilham Aliyev, et un cas leur apportant des avantages supplémentaires », a estimé Ali Hassanov.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules