MEMOIRE SANGLANTE


Un monument commémorant le génocide de Khodjaly et une avenue baptisée «Karabagh» inaugurés à Sakarya

Bakou, 1er mars, AZERTAC

L’inauguration d’un monument commémorant le génocide de Khodjaly et d’une avenue baptisée «Karabagh» dans l’arrondissement de Karasu de la ville turque de Sakarya a eu lieu ce jeudi.

Etant intervenu à la cérémonie, le chef de la municipalité de Karasu Mehmet Ispiroglu a noté que l’Azerbaïdjan et la Turquie avaient une culture, des traditions et une vision politique communes. Ayant abordé le conflit du Haut-Karabagh et le génocide de Khodjaly, Ispiroglou a noté que les Arméniens avaient fait des revendications territoriales et mené la politique génocidaire contre les civils à travers l’histoire.

Il a fait savoir que les Arméniens avait commis des massacres dans les régions d’Erzurum et Kars de la Turquie au début du XXe siècle, et puis dans la ville de Khodjaly de l’Azerbaïdjan. Il a dit que l’Azerbaïdjan et la Turquie devraient lutter ensemble contre le terrorisme arménien.

Bilal Dundar, président de la Fédération des Cercles Turquie-Azerbaïdjan, et Ganira Pachayéva, députée azerbaïdjanaise, sont ensuite intervenus.

Les orateurs ont noté que le génocide de Khodjaly était l’une des tragédies les plus sanglantes de l’humanité.

Puis, Azer Gouliyev, témoin oculaire du génocide de Khodjaly, a parlé des horreurs de cette nuit tragique.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules