POLITIQUE


La signature de la convention sur le statut juridique de la Caspienne est une démarche importante pour notre région et notre pays

Bakou, 15 août, AZERTAC

La signature de la convention sur le statut juridique de la mer Caspienne est une démarche importante pour notre région et notre pays.

C’est ce qu’a déclaré Khalaf Khalafov, vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, dans un entretien exclusif à l’AZERTAC au sujet de la convention sur le statut juridique de la mer Caspienne signée par les chefs d’Etat des pays riverains à Aktaou le 12 août.

« Comme vous le savez, bien que les peuples de la région aient bénéficié de la mer Caspienne et de ses ressources pendant des siècles, le document qui réglemente le statut juridique de la mer n’a pas existé jusqu’à présent. Donc, la convention, signée par les chefs d’État lors du Ve Sommet à Aktaou, le 12 août 2018, détermine pour la première fois le statut juridique de la mer Caspienne et définit les droits et les obligations des États côtiers concernant la mer », a-t-il avancé.

« Ce document qui constitue également une base juridique fondamentale forme un cadre de coopération entre les États côtiers et démontre que les relations entre eux sont entrées dans une phase qualitativement nouvelle. À cet égard, le document apporte une contribution importante à l’indépendance de notre pays et à la détermination des droits souverains dans la mer Caspienne », a estimé le vice-ministre des Affaires étrangères.

Il a également ajouté que la signature de cette convention avait été qualifiée de triomphe de la diplomatie multilatérale par la communauté internationale, y compris le secrétaire général des Nations Unies, et les médias du monde entier.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules