POLITIQUE


21 ans se sont écoulés de l’adhésion de l’Azerbaïdjan à l’ONU

Bakou, 2 mars (AZERTAC). Le 2 mars est le 21e anniversaire de l’adhésion de l’Azerbaïdjan à l’ONU. La collaboration avec cette organisation a créé une bonne occasion pour assurer l’intégration de l’Azerbaïdjan dans la communauté internationale et consolider le poids international du pays, ainsi que pour dévoiler la politique agressive de l’Arménie. L’Azerbaïdjan qui se développe de plus en plus et prête de l’importance aux valeurs démocratiques, est devenu un membre principal de cette organisation. 

Une résolution sur l’adhésion de l’Azerbaïdjan à l’ONU a été adoptée lors de la 46e session du 2 mars 1992 de l’Assemblée Générale de l’Organisation. Le drapeau azerbaïdjanais a été hissé devant le siège de l’ONU à New York. L’adhésion à l’ONU a permis l’Azerbaïdjan de renforcer son indépendance, d’utiliser des lois internationales contre l’agression miliaire de l’Arménie. Il a été soulevé à plusieurs reprises à cette organisation que le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, l’occupation militaire des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie est inadmissible.

En 1993, le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté quatre résolutions (№822, 853, 874, 884) sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. En reconnaissant l’integrité territoriale de l’Azerbgaïdjan, ces résolutions demandent le cessez-le-feu, l’arrêt des opérations militaires, le retrait sans réserve des forces armées arméniennes des territoires azerbaïdjanais.

Ayant pris part à la 49e session de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 1994, le dirigeant historique Heydar Aliyev avait fourni à la communauté mondiale des informations détaillées sur la situation en Azerbaïdjan et l’agression arménienne. Un an plus tard, lors de la session extraordinaire de l’Assemblée générale consacrée au 50e anniversaire de l’ONU, le dirigeant historique Heydar Aliyev a présenté la position de l’Azerbaïdjan sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, a exhorté la communauté internationale a prendre des mesures pour arrêter l’agression arménienne.

En 1998, selon le décret du dirigeant historique Heydar Aliyev, le 50e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU a été célébré en Azerbaïdjan. Dans la même année, la peine de mort, la censure de la presse ont été abolis dans le pays.

En septembre 2004, lors de la 59e session de l’Assemblée générale, le président Ilham Aliyev a rappelé que les quatre résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU sur le conflit arméno- azerbaïdjanais du Haut- Karabagh n’étaient pas accomplies. Le chef de l’Etat a souligné l’importance d’un mécanisme efficace pour la mise en oeuvre des décisions de l’ONU. Suite à la diplomatie réussie, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté le 14 mars 2012, une résolution sur “l’état dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan”. Le document exprime le soutien à l’intégrité territoriale de la République d’Azerbaïdjan reconnus au niveau international, demande le retrait immédiat et sans réserve des forces armées arméniennes de tous les territoires occupés et reflète la création des conditions propices à la rentrée des réfugiés et déplacés à leurs foyers natals.

L’an 2006 est marqué par l’adhésion de l’Azerbaïdjan au Conseil des Droits de l’homme de l’ONU. L’Azerbaïdjan collabore activement avec les entités des Nations Unies spécialisées sur différents domaines – le Programme pour le développement, le Haut Commissariat pour les Réfugiés, le Fonds pour l’enfance, l’Organisation pour la science, l’éducation et la culture, l’Organisation pour le développement industriel, l’Organisation mondiale de la Santé, le Fonds de développement pour la femme, l'Agence internationale de l'énergie atomique, l’Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires.

La participation active de l’Azerbaïdjan dans la lutte contre le terrorisme est parmi les contributions du pays aux travaux effectués par l’ONU. L’évaluation par les hauts fonctionnaires de cette organisation des travaux effectués en Azerbaïdjan dans divers domaines, leur déclaration relative au conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, l’appui apporté à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du pays sont l’indicateur de la bonne position de l’Azerbaïdjan à l’ONU. Les hauts fonctionnaires de cette organisation

L’élection de l’Azerbaïdjan en tant que membre non permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU à la veille du 20e anniversaire du rétablissement de l’indépendance d’Etat a manifesté la confiance et le soutien des pays mondiaux envers l’Azerbaïdjan. Cet événement a permis l’Azerbaïdjan de présider deux fois le Conseil de Sécurité de l’ONU. Cet événement – triomphe de la politique étrangère a prouvé une fois de plus qu’en tant qu’un Etat indépendant l’Azerbaïdjan a pris sa place parmi les pays mondiaux. L’Azerbaïdjan a démontré qu’il est un partenaire fiable. Le nombre des amis de l’Azerbaïdjan qui pratique une politique indépendante augmente. Les pays mondiaux soutiennent l’Azerbaïdjan et sont intéressés par la coopération avec notre pays dans tous les domaines.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules