POLITIQUE


Un think tank pakistanais souhaite coopérer avec l’AZERTAC VIDEO

Bakou, 11 février, AZERTAC

Le Centre d’études globales et stratégiques du Pakistan souhaite obtenir régulièrement des informations de l’AZERTAC et est prêt à une coopération à cette fin.

Les aspects et l’importance de la coopération ont fait l’objet de discussions lors d’une rencontre tenue entre Aslan Aslanov, président du Conseil d’administration de l’AZERTAC, et une délégation menée par Khaled Teimour Akram, directeur exécutif du Centre d’études globales et stratégiques du Pakistan.

L'histoire des relations entre le Pakistan et l'Azerbaïdjan a été abordée lors de la rencontre. Il a été évoqué que le Pakistan était l'un des premiers États à avoir reconnu l'indépendance de l'Azerbaïdjan et l’accent a été mis sur la contribution du leader national Heydar Aliyev à l'élargissement de la coopération entre les deux pays. Il a été souligné que le président Ilham Aliyev attachait lui aussi une grande importance au développement des relations avec le Pakistan. Il a été indiqué que les projets humanitaires que la Fondation Heydar Aliyev, présidée par la première vice-présidente Mehriban Aliyeva, avait réalisés dans le pays ami étaient salués par les deux peuples.

Les parties ont largement échangé sur les récentes élections législatives en Azerbaïdjan, l'efficacité de la coopération entre les médias et les associations d'experts, le soutien mutuel continu des deux pays amis et frères dans l’arène internationale, les perspectives d'activités conjointes dans l'espace de l'information. « La tradition des élections démocratiques en Azerbaïdjan a été établie encore en 1918 par la République démocratique d'Azerbaïdjan. Cette tradition se poursuit et s'enrichit actuellement en Azerbaïdjan indépendant. Nous avons été témoins du grand intérêt des experts et des journalistes pakistanais pour les élections. Sur fond de relations amicales entre nos deux pays et nos deux peuples, l’AZERTAC attache de l’importance à la coopération en matière d'information avec le Pakistan. Nous entretenons des relations de coopération avec un certain nombre d'agences de presse pakistanaises. L'établissement des relations avec les think tanks constitue aussi l'un des aspects auxquels nous accordons de l’attention », a fait savoir Aslan Aslanov.

Le directeur exécutif du Centre d’études globales et stratégiques du Pakistan, Khaled Teimour Akram, a dit qu’ils se référaient surtout à l’AZERTAC en préparant des informations sur l’Azerbaïdjan. « Je pense que les agences de presse des deux pays devraient obtenir des informations de la première source, c'est-à-dire les unes des autres. Celles qui sont diffusées par la tierce partie sur nos pays sont d’habitude loin de l’impartialité. Il est donc plus estimable d'utiliser les informations des sources officielles de chaque pays. Nous souhaitons conclure un accord de partenariat avec l’AZERTAC. Cela nous donne plus de possibilités pour l’échange d'informations », a estimé le directeur exécutif du centre.

L'importance de l'échange d'informations dans le cadre du Partenariat d’information économique « Une ceinture, une route », projet de l’agence chinoise Xinghua, a été mise en valeur lors de la rencontre. Khaled Teimour Akram a dit qu’ils souhaitaient coopérer étroitement avec les médias de masse qui y étaient représentés. Il est à noter que l’AZERTAC avait un statut de co-fondateur à cette organisation regroupant plus d’une centaine d’organismes de médias et de think tanks.

Le membre du Conseil d’administration du Centre, Mahmoud Hassan Khan, et le professeur de l’Institut des relations internationales, Zafar Navaz Yaspal, ont souligné l’importance de mettre en place des groupes composés de chercheurs, d’experts azerbaïdjanais et pakistanais pour lutter conjointement contre les opinions hostiles sur les deux pays.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules