ACTUALITES OFFICIELLES


Communiqué de la Présidence de la République

Dimanche 27 septembre, le président de la République d'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a reçu un coup de fil du président de la République française, Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a dit que son pays était préoccupé par l’éclatement des affrontements sur la ligne de contact des armées arménienne et azerbaïdjanaise et a souligné l'importance de régler le conflit par des négociations.

Le président azerbaïdjanais a dit que les dirigeants arméniens violaient délibérément le processus de négociations. « La déclaration des dirigeants arméniens selon laquelle « le Haut-Karabagh, c’est l'Arménie » a porté une atteinte grave aux négociations. La déclaration « L'Azerbaïdjan doit négocier avec le Haut-Karabagh » est une tentative de changer le format des négociations, ce qui est également inacceptable, et cela a été déclaré aussi par la présidence du Groupe de Minsk », a souligné Ilham Aliyev.

Au cours de la conversation téléphonique, le chef de l'Etat azerbaïdjanais a informé son homologue français de l’évolution des événements liés à la provocation militaire en cours commise par l'Arménie contre l'Azerbaïdjan le 27 septembre, ajoutant que des civils et militaires azerbaïdjanais avaient été tués à la suite du pilonnage des positions militaires et des localités azerbaïdjanaises situées le long de la ligne de front par l’artillerie lourde de l’armée arménienne. Il a fait savoir que les forces armées azerbaïdjanaises contre-attaquaient de manière efficace.

Le président azerbaïdjanais a déclaré que les dirigeants politiques et militaires de l'Arménie étaient responsables de l’évolution future des événements liés à la provocation militaire de l'Arménie.

Lors de la conversation téléphonique, les parties ont convenu d'établir des contacts par les canaux diplomatiques.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter