POLITIQUE


Le président azerbaïdjanais: Si l'Arménie continue de violer le cessez-le-feu, nous serons obligés de réagir de manière adéquate VIDEO

Bakou, 27 octobre, AZERTAC 

Tout dépendra du comportement de l'Arménie, puisque les deux premiers cessez-le-feu n’ont été violés que par elle-même. Dans les 24 heures suivant le premier cessez-le-feu négocié à des fins humanitaires, l'Arménie a violé le cessez-le-feu en tirant sauvagement un missile balistique à Gandja pendant la nuit. À la suite des premières frappes, 10 personnes ont été tuées et de nombreuses autres ont été blessées. Puis ils ont frappé à nouveau Gandja pendant la nuit. Cette fois, le nombre de victimes a été plus élevé. Nous avons donc dû répondre, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, dans son interview accordée à la chaîne de télévision italienne Rai-1.

« Quant au deuxième cessez-le-feu, nous avons une chronologie des violations du cessez-le-feu par l'Arménie. Ils ont violé le cessez-le-feu exactement 2 minutes après le début du cessez-le-feu. Un nouveau cessez-le-feu est entré en vigueur aujourd'hui à 8 heures. Il est maintenant 10h00 du matin à Bakou. Environ 3 à 4 minutes après 8 heures, plusieurs obus ont de nouveau été tirés sur Terter. Nous n’y répondons pas. Nous espérons que cela a eu lieu par hasard. Mais si cela continue, bien sûr, nous serons obligés de réagir de manière adéquate », a indiqué le chef de l’Etat.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules