POLITIQUE


Le président azerbaïdjanais invite les entreprises énergétiques internationales à investir dans les projets d'énergie verte sur les territoires libérés de l'Azerbaïdjan

Bakou, 24 septembre, AZERTAC

L'Azerbaïdjan a ratifié l'Accord de Paris sur le climat et s'est engagé volontairement à réduire le niveau des émissions de gaz à effet de serre de 35 % d'ici 2030 par rapport à 1990. De plus, nous étudions la possibilité de fixer des objectifs conditionnels pour 2050 dans le cadre de l'Accord de Paris, a dit le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev dans son discours au cours du débat général de la 76e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

En abordant les objectifs de l’Azerbaïdjan en matière d’énergies renouvelables, le chef de l’Etat a fait savoir qu’a l'heure actuelle, la part des énergies renouvelables dans la production totale d'énergie du pays constitue 17%.

« Notre objectif est de porter ce chiffre à 30 % d'ici 2030. Des contrats ont été signés avec trois grandes entreprises énergétiques internationales pour investir dans la construction de trois centrales éoliennes et solaires d'une puissance totale de 700 mégawatts durant les 3 à 4 prochaines années. L'un des projets sera réalisé dans la région du Zenguézour oriental, libérée de l'occupation arménienne pendant la Guerre de 44 jours. Cette centrale solaire d’une puissance de 240 mégawatts sera le plus grand projet d'investissement étranger direct dans les territoires libérés de l'Azerbaïdjan », a déclaré Ilham Aliyev.

Le président Ilham Aliyev a invité aussi d'autres entreprises énergétiques internationales à investir dans les projets d'énergie verte dans les territoires libérés de l'Azerbaïdjan.

« J'ai récemment déclaré le Karabagh libéré et le Zenguézour oriental zone d'énergie verte. Les zones libérées de l'Azerbaïdjan ont un potentiel d'énergie renouvelable confirmé égal à 7 200 mégawatts d'énergie solaire et 2 000 mégawatts d'énergie éolienne.

L'Azerbaïdjan est devenu un exportateur d'électricité ces dernières années. Aujourd'hui, nous exportons de l'électricité vers quatre pays voisins. Dans le même temps, la consommation d'énergie électrique nationale augmente en raison de la croissance démographique et du développement économique. Au cours des 8 premiers mois de l’année courante, l'industrie hors hydrocarbures de l'Azerbaïdjan s’est accrue de 18,4 % », a-t-il précisé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules