ACTUALITES OFFICIELLES


Choucha : la restauration de la forêt de Topkhana est lancée avec une campagne de plantation d’arbres
Le président Ilham Aliyev et son épouse Mehriban Aliiyeva ont planté des arbres VIDEO

Choucha, 8 novembre, AZERTAC

L'esprit de victoire règne aujourd'hui partout en République d’Azerbaïdjan. La libération de Choucha, capitale azerbaïdjanaise de la culture et couronne du Karabagh, de l’occupation ennemie est un symbole de la victoire historique de l’Azerbaïdjan. Les travaux de restauration menés sous la direction du président Ilham Aliyev au cours de l'année écoulée dans les territoires libérés ravivent ces lieux et ainsi les dommages causés par les Arméniens au système écologique sont éliminés.

Le président Ilham Aliyev et la première dame Mehriban Aliyeva ont planté des arbres sur la plaine de Djydyr dans le cadre d'une campagne de plantation de 44 000 arbres à travers le pays en l'honneur des 44 jours qui ont conduit notre peuple à la grande Victoire.

Les mesures visant à restaurer l'équilibre écologique dans les territoires libérés couvrennt aussi la forêt de Topkhana. Des volontaires de de l’Association « Développement régional » ont planté des arbres aussi dans la forêt de Topkhana dans le cadre du projet de la Fondation Heydar Aliyev.

La forêt de Topkhana est l'un des rares trésors de Choucha, avec une histoire ancienne. Couvrant 20 pour cent des terrritoires du district de Choucha, cette forêt rappelait autrefois une merveille de la nature. Il y avait différents espèces d'arbres d'âge inconnu. Cependant, pendant l'occupation, les Arméniens avaient pillé à la fois les ressources naturelles et abattu les forêts azerbaïdjanais. À la suite de la terreur écologique qui avait commencé en novembre 1988, des milliers d'arbres de valeur avaient été abattus à Topkhana pendant une trentaine d’années d’occupation. Aujourd'hui, en marge de la campagne de plantation d'arbres, qui couvrait aussi la forêt de Topkhana de l'ancienne Choucha, des arbres ont été plantés sur une superficie de 3 hectares.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter