ACTUALITES OFFICIELLES


Vœux à la Nation du président Ilham Aliyev pour la Journée de Solidarité des Azerbaïdjanais du monde et le Nouvel an VIDEO

- Chers compatriotes,

L’année 2021 touche à sa fin. 2021 a été une année couronnée de succès pour notre pays. Nous avons atteint tous les objectifs que nous nous étions fixés au cours de l'année. L'Azerbaïdjan s'est développé avec succès et aujourd'hui un Azerbaïdjan plus fort est connu dans le monde entier.

Nous avons consolidé notre position sur la scène internationale. Notre réputation internationale s'est renforcée et nous avons œuvré avec succès au sein de plusieurs organisations internationales. Comme vous le savez, en tant que président du Mouvement des non-alignés, nous avons défendu les intérêts de tous les États membres, défendu les normes et les principes du droit international, et ce n'est pas un hasard si tous les États membres du Mouvement des non-alignés nous ont unanimement fait confiance en prolongeant la présidence de l'Azerbaïdjan d’une année. Avec ses 120 membres, la deuxième institution après les Nations Unies, a une nouvelle fois exprimé à l'unanimité son soutien à l'Azerbaïdjan.

Cette année, nous avons terminé avec succès notre présidence du Conseil turcique. Comme vous le savez, l'Organisation des États turciques a été créée lors du sommet de novembre, et cette organisation nous a toujours soutenus dans la juste cause de l'Azerbaïdjan en tant que Mouvement des non-alignés, a toujours exprimé son soutien pendant le conflit arméno-azerbaïdjanais, et a félicité, au nom de tous les États membres, lors du dernier sommet, l'Azerbaïdjan à l’occasion de la libération de nos terres.

L'Organisation de la coopération islamique est une organisation internationale qui soutient traditionnellement la position équitable de l'Azerbaïdjan. Cette année, nous avons ressenti ce soutien, et j'apprécie beaucoup le travail de l'Organisation de la coopération islamique pour accepter les résultats de la guerre en période d’après-guerre.

En même temps, j'ai effectué des visites fructueuses à l'OTAN et à l'Union européenne en décembre. Lors de ses sommets, l'OTAN a adopté des résolutions soutenant la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan. Ces résolutions ont été adoptées lors de neuf sommets. Cette fois aussi, ce soutien a été exprimé. Le document final adopté à l'issue du sommet du Partenariat oriental soutient une fois de plus l'intégrité territoriale et la souveraineté des pays.

C'est-à-dire que le monde entier a accepté les résultats de la Seconde guerre du Karabakh. Je pense que les développements d'après-guerre ont une fois de plus prouvé au monde entier que nous avions raison. C'est très important. Car pendant la Seconde guerre du Karabagh, des accusations sans fondement ont été portées à notre encontre. Aucune de ces allégations sans fondement n'a été confirmée, et la période d'après-guerre l'a montré une fois de plus. Donc, je pense qu'accepter les réalités de la guerre, les réalités d'après-guerre, peut être considéré comme un événement très important du point de vue politique.

Quant à nos activités sur la scène internationale, je dois dire que nos relations avec les pays voisins se sont développées avec succès. Ces relations sont traditionnellement fondées sur l'amitié et la coopération. La déclaration de Choucha signée avec la Turquie cette année porte officiellement les relations turco-azerbaïdjanaises au niveau de l'alliance, même s'il s'agissait en fait des relations d'alliance, mais elle a déjà été officiellement confirmée et, bien entendu, la signature de cette déclaration à Choucha revêtait une signification particulière.

Nos relations avec la Russie se développent avec succès. Je suis convaincu que nos relations avec la Russie seront officiellement portées à un niveau supérieur au cours de la prochaine période.

Les relations d’amitié et de partenariat se sont encore développées avec les autres voisins, l'Iran et la Géorgie. Une plateforme de coopération multilatérale est déjà en train de se constituer dans la région et, bien sûr, c'est dans notre intérêt.

En parlant de voisins, bien sûr, je n'incluais jamais l'Arménie dans cette catégorie de pays. Je ne l'inclus toujours pas aujourd'hui. Mais j'espère qu'un jour nos relations de voisinage avec l'Arménie seront établies. Dans tous les cas, en acceptant les résultats de la Seconde guerre du Karabagh, l'Arménie peut également accroître son rôle dans le cadre régional. En tout cas, les réunions tenues à Sotchi et à Bruxelles en novembre et en décembre sont encourageantes, et j'espère que les accords conclus lors de ces réunions se refléteront dans la vie réelle en 2022.

Nous ne devons jamais oublier la Deuxième guerre du Karabagh. Nous ne devons pas et n'oublierons pas les atrocités commises pendant l'occupation. Nous garderons toujours le souvenir de nos martyrs dans nos cœurs. Qu’Allah ait les âmes de tous nos martyrs ! Grâce à leur héroïsme et à l'héroïsme et au professionnalisme des milliers, des dizaines de milliers de soldats et d'officiers azerbaïdjanais, nous avons mis fin à l'occupation, libéré nos terres natales, remporté la victoire historique, et cette victoire restera gravée dans notre histoire pour toujours. Le peuple azerbaïdjanais est déjà connu dans le monde comme un peuple victorieux et l'État azerbaïdjanais comme un pays victorieux. Je dois également dire que cette année, le soutien et le respect traditionnels pour l'Azerbaïdjan ont augmenté, et la raison principale était la victoire que nous avons remportée dans la Seconde guerre du Karabagh, notre façon de respecter toutes les règles de la guerre pendant les affrontements et notre comportement avec dignité en période d'après-guerre.

Parallèlement, nous continuerons d'accroître notre puissance militaire. En 2021, des mesures concrètes ont été prises dans ce sens, de nouveaux armes et équipements ont été achetés et seront achetés. Dans le même temps, une grande importance est accordée à la formation de nos unités militaires. Lors de la Seconde guerre du Karabagh, le monde entier a vu la puissance militaire de l'Azerbaïdjan, les forces spéciales du ministère de la Défense étaient déjà reconnues par le monde entier, leur héroïsme, leur abnégation et leur professionnalisme sont devenus une épopée. Je dois également dire qu'une nouvelle unité militaire a été créée en Azerbaïdjan cette année, celle de commandos. Ces commandos sont prêts à accomplir n'importe quelle tâche militaire, et leur nombre s’accroît sans cesse et continuera de s’accroître. Ainsi, la création d'une nouvelle force armée habile, professionnelle et très puissante nous permet de dire que nous devons être prêts à défendre nos terres et nos frontières à tout moment. Certains incidents survenus à la frontière arméno-azerbaïdjanaise en 2021 ont montré que l'Azerbaïdjan conserve l'avantage.

Les travaux de construction et de restauration ont été lancés cette année dans les territoires libérés de l'occupation. Je peux dire que nulle part des travaux de reconstruction n'ont été effectués autant rapidement en période d’après-guerre dans l'histoire des guerres mondiales. Les citoyens azerbaïdjanais sont régulièrement informés de ces travaux. Si je commence à en parler, cela prendra probablement quelques heures, tout est clair. Notre tâche principale est d’assurer prochainement le retour des anciens déplacés internes dans leur terre ancestrale, et nous y parviendrons.

Dans le même temps, toutes les régions de l'Azerbaïdjan sont en développement. Le programme de développement régional est mis en œuvre avec succès. Cette année, j'ai fait des efforts pour trouver des opportunités supplémentaires grâce à mes nombreux déplacements dans les régions et ces déplacements sont réguliers. Cette année, j'ai effectué 47 visites dans les régions azerbaïdjanaises, dont 32 dans les territoires libérés de l'occupation. J'ai visité Choucha 7 fois. Nous y avons lancé des travaux de construction, et naturellement, les plus grands travaux de restauration parmi les territoires libérés sont effectués à Choucha. Des travaux de grande envergure sont menés à la fois dans d'autres villes et villages et cela se poursuivra encore.

Bien entendu, pour réaliser tous ces travaux, notre économie doit se développer avec succès. En Azerbaïdjan et dans le monde entier, chacun sait que l'Azerbaïdjan les fait lui-même, sans recevoir un seul manat ou un seul dollar de personne. Les travaux effectués dans les territoires libérés de l'occupation sont effectués grâce au budget de l'État azerbaïdjanais. Nous n'avons reçu aucune aide, nous n'avons reçu aucun prêt, nous faisons ces travaux nous-mêmes. Evidemment, si le développement économique ne va pas vite, il ne sera pas possible de réaliser ces travaux à cette vitesse. Au vu du travail accompli, nous pouvons dire que nous sommes déjà entrés dans la période post-crise. L'économie azerbaïdjanaise a progressé de 5,3% au cours des 11 premiers mois de l'année, tandis que l'économie non pétrolière a augmenté de 6,4%. La production industrielle s’est accrue de 5,5%, l'industrie non pétrolière de 20,7%. Nos réserves de change ont augmenté de 2,2 milliards de dollars. Le solde positif de nos relations commerciales constitue 9,4 milliards de dollars. Notre dette publique extérieure ne représente que 17% de notre produit intérieur brut et elle a diminué cette année, à la fois en chiffres absolus et par rapport au PIB.

Chaque pays peut être fier de ces indicateurs. Mais pour nous, c'est naturel, parce que le peuple azerbaïdjanais voit que le développement économique est le résultat de la mise en œuvre d'une stratégie correcte à long terme. Dans le même temps, les réformes économiques, la transparence et la lutte contre la corruption portent leurs fruits. Grâce aux seules autorités fiscales, 1,4 milliard de manats ont été versés au Trésor en plus des prévisions, et avec cette somme, nous réalisons des mesures à caractère social de grande envergure.

A partir du 1er janvier, les salaires, pensions de retraite et bourses seront considérablement augmentés. Le montant total de ce paquet social, qui couvre deux millions cent mille personnes, constitue 1,5 milliard de manat. Les autorités fiscales n'ont transféré au trésor que 1,4 milliard de manat en plus des prévisions, qui, en excès, visent à résoudre des problèmes sociaux. J'ai déjà dit qu'au fur et à mesure que des fonds supplémentaires seront collectés, nous allons d'abord affecter ces fonds aux projets sociaux. Les travaux réalisés dans les territoires libérés de l'occupation sont eux aussi à caractère social. Car, la grande majorité de ces travaux visent à assurer très prochainement le retour des anciennes personnes déplacées dans leur terre natale.

Je pense que de bons résultats ont été obtenus cette année dans la lutte contre le COVID-19, la pandémie est sous contrôle total. L'Azerbaïdjan est l'un des rares pays où la situation sanitaire est acceptable. Dans le même temps, la politique vaccinale et la vaccination nous aident dans ce processus. Environ 50 pour cent de la population a déjà reçu les deux doses de vaccin. Quant à la population âgée de plus de 18 ans, ce chiffre atteint 62 pour cent. Au total, plus de 11 millions de doses de vaccin ont été administrées et durant la nouvelle année aussi nous continuerons de lutter contre ce fléau.

En 2022, nous célébrerons le 270e anniversaire de la ville de Choucha, dont la première pierre avait été posée en 1752 par le khan Panahali. Nous célébrerons cet anniversaire solennellement au cours de la nouvelle année. Compte tenu de cette histoire glorieuse et afin d'accélérer la restauration de la ville de Choucha, je proclame le nouvel an Année de Choucha.

Comme vous le savez, aujourd'hui c'est la Journée de solidarité des Azerbaïdjanais du monde. Je suis certain que les Azerbaïdjanais du monde entier célèbrent cette fête avec enthousiasme. C'est depuis deux ans qu'ils la célèbrent ainsi. Je sais que cette période d'occupation et les problèmes liés à l'occupation ont causé de grandes souffrances aussi aux Azerbaïdjanais vivant à l'étranger. Je suis sûr que les regards arrogants des Arméniens dérangeaient les Azerbaïdjanais du monde pendant leurs conversations avec les premiers dans les pays étrangers. Maintenant, la situation est complètement différente. Nous n'avons jamais été arrogants, mais nous avons toujours senti notre force. Aujourd'hui, je suis sûr que les Azerbaïdjanais du monde portent la tête haute et sont fiers à juste titre de leur patrie historique, l'Azerbaïdjan, dans tous les pays où ils vivent.

Chers compatriotes, comme je l'ai dit, cette année a été couronnée de succès pour notre pays. Je suis convaincu que l'année 2022 le sera aussi. Car, l'unité, la solidarité et la belle ambiance qui règnent dans le pays nous garantiront cette réalité. En tant que président de la République et Commandant suprême des armées azerbaïdjanaises, je défendrai toujours les intérêts de l'Azerbaïdjan, je ferai de mon mieux pour le développement global de notre pays, augmenterai sa puissance militaire et améliorerai la vie de ses citoyens.

Je vous félicite chaleureusement. Joyeuses fêtes !

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter