MONDE


L'Assemblée générale de l’ONU décide de suspendre la Russie du Conseil des droits de l'homme

Bakou, 8 avril, AZERTAC

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté jeudi une résolution par laquelle elle suspend la Russie du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en raison de la guerre que ce pays mène en Ukraine, selon le site officiel de l’ONU.

La résolution a été adoptée par 93 votes pour, 24 votes contre et 58 abstentions. Le texte devait obtenir une majorité des deux-tiers (sans tenir compte des abstentions) pour être adopté.

La Russie, la Chine, Cuba, la Corée du Nord, l'Iran, la Syrie, le Vietnam, ont été parmi ceux qui ont voté contre.

Les abstentionnistes comprenaient notamment l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud, le Mexique, l'Égypte, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, la Jordanie, le Qatar, le Koweït, l'Irak, le Pakistan, Singapour, la Thaïlande, la Malaisie, l'Indonésie et le Cambodge.

Dans cette résolution, l’Assemblée générale exprime « sa profonde préoccupation face à la crise humanitaire et des droits de l'homme en cours en Ukraine, en particulier face aux informations faisant état de violations et d'atteintes aux droits de l'homme et de violations du droit international humanitaire par la Fédération de Russie ».

Dans ce contexte, l’Assemblée, qui compte 193 Etats membres, « décide de suspendre les droits de membre du Conseil des droits de l'homme de la Fédération de Russie ».

Le Conseil des droits de l’homme, qui est basé à Genève, compte 47 Etats membres.

L’Assemblée générale des Nations Unies, qui élit les membres du Conseil des droits de l’homme, a suspendu par le passé un seul autre pays, la Libye en 2011.

La Russie a rejoint le Conseil en janvier 2021 en tant que l'un des 15 pays élus par l'Assemblée générale pour un mandat de trois ans.

En vertu de la résolution de 2006 qui a créé le Conseil des droits de l'homme, l'Assemblée générale peut suspendre un pays s'il commet des violations flagrantes et systématiques des droits de l'homme.

La Russie quitte le Conseil des droits de l'homme

Le vote est intervenu alors que le week-end dernier des images ont émergé de la ville ukrainienne de Boutcha, une banlieue de la capitale, Kiev.

Prenant la parole après l'adoption de la résolution, l’ambassadeur adjoint de Russie Gennady Kuzmin a alors déclaré que la Russie avait déjà décidé ce jour-là, de quitter le Conseil des droits de l'homme avant la fin de son mandat.

 

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules