MONDE


Le président turc : Il y a environ 20 navires dans les ports ukrainiens dans la file d'attente

Bakou, 6 août, AZERTAC

« Nous ne devons pas permettre une nouvelle crise à un moment où la guerre en Ukraine et la pandémie de coronavirus continuent d'avoir un impact négatif sur l'économie et la stabilité mondiales », a déclaré le président de la République de Türkiye, Recep Tayyip Erdogan, selon l’Agence de presse Anadolu.

« Il y a environ 20 navires dans les ports ukrainiens dans la file d'attente. Nos ministères concernés, principalement notre ministère du Commerce, travaillent rapidement sur cette question », a souligné le président Recep Tayyip Erdogan en s’adressant à la presse à bord de l'avion présidentiel au terme de la visite de travail d'une journée effectuée en Russie, vendredi.

Vendredi, Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine se sont rencontrés dans la ville côtière russe de Sotchi pour discuter des relations bilatérales et des questions régionales et internationales.

Lors de la visite à Sotchi, a indiqué Erdogan, les parties turque et russe ont fixé leur objectif commercial de 100 milliards de dollars.

« Dans ce sens, nous voulons améliorer notre coopération dans des domaines tels que le commerce, le tourisme et l'agriculture, et surtout l'énergie. Nous sommes déterminés à faire en sorte que le volume de nos échanges bilatéraux atteigne un niveau plus équilibré », a-t-il dit.

« Nous nous sommes mis d'accord sur le rouble avec le président Poutine. Comme nous ferons ces échanges sur le rouble, nous espérons que la Russie et la Türkiye deviendront une source de force distincte sur le point financier. La Russie possède le réseau de paiement Mir. Actuellement, cinq banques turques travaillent sur ce système. Il y a aussi des développements très sérieux à ce sujet. Il s'agit bien sûr d'un processus qui rend les touristes venant de Russie très, très confortables », a-t-il dit.

Le président turc a fait savoir qu'Ankara travaille avec Moscou sur l'expédition de céréales à partir des ports russes.

Le 22 juillet, la Türkiye, les Nations unies, la Russie et l'Ukraine ont signé un accord à Istanbul pour rouvrir trois ports ukrainiens aux exportations de céréales ukrainiennes, bloquées depuis des mois en raison de la guerre Russie-Ukraine, qui en est à son sixième mois.

« Le navire Razoni qui est passé par Istanbul était en fait une première. Derrière lui, il y a une vingtaine de navires qui attendent dans les ports. Nos ministères concernés, principalement notre ministère du Commerce, travaillent rapidement sur cette question », a-t-il dit.

Les deux dirigeants ont souligné la nécessité de "la mise en œuvre complète de l'accord d'Istanbul, y compris l'exportation sans entrave des céréales, des engrais et des matières premières russes pour leur production."

Erdogan a par ailleurs souligné que la Russie dispose de 40 millions de tonnes de marchandises, ajoutant que certains pays répandent des rumeurs selon lesquelles la Türkiye aurait arrêté les navires. « Il n'y a rien de tel », a-t-il précisé.

Il a ajouté que tous les navires passeront par la Türkiye avant d'atteindre leur destination finale.

Suite aux efforts diplomatiques de la Türkiye pour débloquer les exportations ukrainiennes de céréales, le premier navire à quitter l'Ukraine dans le cadre de l'accord, le navire Razoni, battant pavillon sierra-léonais, a quitté Odessa avec plus de 26 500 tonnes de maïs, a subi un contrôle de sécurité à Istanbul avant de continuer vers le port libanais de Tripoli, sa destination finale. Trois autres navires, transportant plus de 58 000 tonnes de céréales, ont quitté vendredi les ports ukrainiens.

« Nous ne devons pas permettre une nouvelle crise à un moment où la guerre en Ukraine et la pandémie de coronavirus continuent d'avoir un impact négatif », a commenté le président turc au sujet des tensions à Taïwan.

« En septembre, les pays membres de l'Organisation de Shanghai se réuniront en Ouzbékistan. Le président Poutine nous a également conviés à cette réunion », a conclu Recep Tayyip Erdogan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules