RÉGIONS


Crimes de guerre de l’Arménie: écoles et jardins d’enfants pris pour cible

Terter, 14 octobre, AZERTAC 

Les forces armées arméniennes continuent de prendre pour cible des civils, de nombreux maisons et installations civiles, ainsi que d’infrastructures sociales dans les localités situées le long du front.

Le correspondant de l'AZERTAC envoyé en première ligne rapporte qu'à la suite du bombardement intensif des localités par les troupes arméniens, des maisons, des bâtiments administratifs, des installations d'électricité, de gaz, sociales, ainsi que des écoles et des jardins d'enfants sont gravement endommagés.

L’Arménie commet des crimes de guerre contre des civils, y compris des enfants en violation flagrante du droit international humanitaire. À la suite d’intenses tirs d'artillerie, depuis le 27 septembre, 12 écoles secondaires, une école de musique, une école professionnelle et 3 jardins d'enfants ont été gravement endommagés dans la ville de Terter, les bourgs et les villages de la région.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules