RÉGIONS


Un religieux issu de Goubadly fait appel à l'UNESCO, l'ICESCO et à l'OCI en raison des actes insultants envers l'Islam

Bakou, 7 novembre, AZERTAC

« Le fait de garder des cochons par les Arméniens dans une mosquée du village de Mémer dans la région libérée de Goubadly, en Azerbaïdjan, constitue une insulte envers le monde musulman et l'Islam. Comme tout le monde, j'ai regardé cette vidéo. Imaginez, ce village de notre région était aussi sous occupation depuis 27 ans, comme les autres terres, et au fil des ans, avec tous les bâtiments, nos mosquées ont été dévastées, il n'en reste que les murs. C'est une autre preuve du vandalisme arménien », a estimé Chahin Ferzéliyev, personnalité religieuse issue de la région de Goubadly.

Il a dit que la mosquée du village de Mémer était l'un des anciens lieux de culte, près duquel se trouvait aussi un monument historique du XVIIIe siècle. Il a jouté que ce monument historique a été détruit et transformé en étable par les sauvages. « Imaginez, ces sauvages ont dévasté le lieu de culte, n'y laissant que les murs, et l'ont transformé en porcherie. Nous avons observé de tels faits dans nos mosquées de Choucha, Aghdam et Zenguilan. C'est une grande insulte envers le monde musulman tout entier, l'islam. Les tombes de nos ancêtres ont également été détruites. Seuls les fascistes et les vandales sont capables de le faire. Malheureusement, nous sommes face à un tel ennemi », a-t-il souligné.

Chahin Ferzéliyev a déclaré que les Arméniens avaient détruit les monuments religieux, historiques et culturels azerbaïdjanais, alors que l'église arménienne de Bakou était sauvegardée. « Malheureusement, même aujourd'hui le monde ferme les yeux sur le vandalisme arménien, comme il l'a fait au cours des 27 dernières années. En tant que personnalité religieuse issue de Goubadly, j'appelle les États civils du monde, les organisations internationales, dont l'UNESCO, l'ICESCO et l'OCI, à ne pas fermer les yeux sur ce vandalisme, à répondre à cet acte insultant envers l'Islam pour que la justice soit rétablie », a-t-il marqué.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules